RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Kompany : "Quand on dégage trop vite, qu'on se précipite, finalement ça provoque des erreurs"

Kompany : "Quand on dégage trop vite qu’on se précipite, finalement ça provoque des erreurs"
27 sept. 2020 à 16:51 - mise à jour 27 sept. 2020 à 21:18Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants

Anderlecht a, de nouveau, trébuché en fin de match face à Eupen. Vincent Kompany n’a pas attendu le match de ce dimanche pour "repérer" cette mauvaise habitude. Ce partage, le quatrième de la saison, vient conclure une semaine compliquée avec neuf joueurs mis en quarantaine.

"Je suis arrivé à ce match avec la volonté de ne chercher aucune excuse", souligne le coach d’Anderlecht au micro d'Eleven. "Donc même si je suis déçu du résultat, je ne vais pas m’acharner sur ce que les joueurs ont fait sur le terrain parce qu’ils ont tout donné. Malgré le fait que le football n’était pas bon, malgré les erreurs individuelles. Mais avec la semaine qu’on a dernière nous et la composition de l’effectif, je me dois de comprendre."

Mais le mal ne date pas de ce week-end. Kompany en convient. "Il y a peut-être trop de nervosité. Il y a une règle qui dit que même en fin de match il faut jouer son football et rester soi-même. Quand on dégage trop vite, qu’on se précipite, finalement ça provoque des erreurs. C’est arrivé contre Mouscron et Malines. On ne va pas laisser ça au hasard, on va essayer de travailler dessus pour que même dans les gros matches si on se retrouve à 1-0 avec dix minutes à jouer qu’on puisse les jouer correctement."

Privé de l’expérience de Trebel, de la conservation de balle de Verschaeren et Vlap, Kompany a fait avec les moyens du bord. "Je savais qu’il fallait continuer à jouer notre jeu. Je savais que si on n’avait pas le ballon, on allait avoir difficile. On n’avait pas l’équipe pour tenir le score".

Après deux victoires, ce partage vient stopper le bel élan du Sporting. Mathématiquement seulement, selon l’ancien capitaine des Diables. "Pour moi la dynamique ne s’arrête pas. En interne, à aucun moment, on a parlé de notre situation et du fait qu’il manquait 9 joueurs. On a des joueurs prêts à assumer si cette situation devait se reproduire. On trouvera des solutions pour que ces moments n’arrivent plus".

Articles recommandés pour vous