L'actu du Jazz

Kurt Elling, voyage entre jazz, blues et funk

Kurt Elling
28 nov. 2021 à 08:04 - mise à jour 28 nov. 2021 à 08:17Temps de lecture2 min
Par Arnaud Quittelier - Patrick Bivort

Il est certainement un des chanteurs les plus surprenants et les plus inventifs dans le monde du jazz. Et il nous revient en force avec un album rempli de rythmes syncopés, du funk bien trempé et des nouveaux textes. 

 

Crooner moderne, l’Américain Kurt Elling (né à Chicago le 2 novembre 1967) est l’un des plus éminents chanteurs de jazz de sa génération, capable d’embrasser un répertoire de ballades ou de se lancer dans une fantaisie scat. Signé en 1995 par Blue Note sur la foi d’une maquette, il enregistre cinq albums studio en dix ans pour le fameux label dont "The Messenger" (1997), "This Time It’s Love" (1998) ou "Man in the Air" (2003). En 2006, il change pour le label Concord pour lequel il signe "Nightmoves" (2007) et en 2009, un hommage aux chansons produites par John Coltrane et Johnny Hartman en 1963 ("Dedicated to You : Kurt Elling Sings the Music of Coltrane and Hartman".

 

Kurt Elling | Dedicated To You EPK

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

De Yellowjackets à Buddy Guy

Il partage son temps entre les studios, la scène et la vice-présidence de l’Académie nationale des arts et des sciences, qui produit la cérémonie des Grammy Awards, dont il remporte le prix du meilleur album de jazz vocal en 2009 pour ce même album. Il s’intéresse à un répertoire plus moderne et varié sur "Passion World" (2015) et collabore régulièrement depuis ses débuts avec différents groupes ou artistes dont les Yellowjackets, Charlie Hunter, Fred Hersch, Till Brönner et Lee Ritenour. En 2016, l’album "Upward Spiral" résulte de son association avec le quartette du saxophoniste Branford Marsalis, dont la suite paraît en 2018 sous le titre "The Questions". Kurt Elling aime également se frotter à d’autres styles comme le rock ou le blues, collaborant avec Billy Corgan (Smashing Pumpkins), Buddy Guy et des chanteurs d’horizons différents (Oscar Brown Jr., Jon Hendricks, George Freeman).

 

Kurt Elling - Where the Streets Have No Name (Official Music Video)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Maître du groove

Après avoir remporté son deuxième Grammy Award (et sa 14ème nomination) en mars 2021, le chanteur de Chicago a pris un virage inattendu avec son dernier album "SuperBlue". Un torrent de funk et de rythmes saccadés, le tout co-produit par le guitariste Charlie Hunter et deux stars de la génération hip-hop : le batteur Corey Fonville et le bassiste-claviériste DJ Harrison (tous deux membres du groupe Butcher Brown). Elling a toujours été un maître des grooves, que ce soit dans le bebop, la pop, le jazz progressif ou la néo-soul, mais il n’a jamais rempli un album de grooves comme celui-ci. Un album hors normes, comme lui seul est capable de nous offrir.

Kurt Elling était l’invité de Patrick Bivort dans son émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21.

 

Interview de Kurt Elling dans l'émission "Classic 21 Lounge" sur Classic 21

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ecoutez Musiq3 Jazz

Sur le même sujet

Il y a 60 ans s’enregistrait l’album "Ballads" du John Coltrane Quartet

L'actu du Jazz

Il y a 90 ans naissait Phineas Newborn

L'actu du Jazz

Articles recommandés pour vous