RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

L'accord dento-mutualiste entre en vigueur malgré un important taux de rejet

Image d'illustration
10 mars 2022 à 17:22Temps de lecture1 min
Par Belga

L'accord dento-mut 2022-2023, conclu fin de l'année dernière entre les représentants des mutualités et des dentistes, peut entrer en vigueur après le décompte des adhésions, indique Solidaris jeudi. Mais la mutualité socialiste juge le résultat décevant car le taux de rejet est important.

Le comité de l'assurance de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) a approuvé l'accord tarifaire dento-mut 2022-2023 en décembre dernier. Il prévoit un investissement de 45 millions d'euros dans les soins dentaires dans le cadre du budget 2022, dont 37,3 millions en revalorisation d'honoraires.

39,59% de rejets

Le taux de rejet de l'accord a cependant atteint 39,59%, juste en dessous du seuil de 40% qui aurait annulé son entrée en vigueur, selon les chiffres communiqués par Solidaris. Le taux de refus est plus important en Flandre avec 46,74%, contre 33,86% en Région bruxelloise et 30,31% en Wallonie.

"Une visite chez le dentiste coûte cher d'autant que de moins en moins de dentistes sont conventionnés et respectent les tarifs convenus dans les accords", commente Jean-Pascal Labille, secrétaire général de Solidaris.

"Dans certains arrondissements, il y a si peu de dentistes qui respectent les tarifs convenus que les patients n'ont d'autre choix que de s'adresser à un dentiste non conventionné ou de faire plusieurs dizaines de kilomètres pour en trouver qui respectent les tarifs et ne demandent pas de suppléments."

Solidaris appelle à dégager des moyens supplémentaires dans les soins dentaires afin de réduire la facture des patients et d'inciter davantage de dentistes à se conventionner.

Articles recommandés pour vous