RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus

L'Allemagne invitée par l'OMS à faire pression sur les pays du G7 et leur réponse au coronavirus

25 juin 2022 à 07:10Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle l'Allemagne à exercer, lors du sommet du G7, une pression morale sur les représentants des principales nations industrialisées du monde concernant leur contribution à son programme de réponse au Covid-19.

Selon l'OMS, l'Allemagne est de loin le plus gros payeur du programme ACT-Accélérateur, qui fournit des vaccins, des diagnostics et des tests Covid-19 aux pays les plus pauvres. 

Le gouvernement allemand devrait se lever et dire : nous avons payé notre juste part, vous devez le faire aussi

"Le gouvernement allemand devrait se lever et dire : nous avons payé notre juste part, vous devez le faire aussi. Ceux qui ne le font pas sont des resquilleurs", a déclaré à l'agence de presse allemande DPA Bruce Aylward, responsable de la coordination contre le Covid-19 de l'OMS.

"Si nous avons d'autres vagues de cette maladie, alors vous aurez également affaire à une crise de troubles civils", a-t-il mis en garde.

L'Allemagne ne devrait pas avoir peur de parler depuis une position d'autorité morale, a-t-il ajouté, saluant le pays pour sa priorité continue dans la lutte contre la pandémie mondiale malgré la guerre en Ukraine.

Sur le budget annuel de près de 17 milliards de dollars qui court jusqu'en septembre 2022, il manque encore quelque 12 milliards. Selon les chiffres de l'OMS, l'Allemagne a payé un peu moins de 1,3 milliard de dollars, soit plus que sa juste part. Celle-ci est calculée par l'OMS en fonction des performances économiques et de la part du commerce mondial d'un pays.

Si des milliards de personnes ne sont pas vaccinées, c'est la tempête parfaite pour de nouveaux variants

Le financement des campagnes de vaccination et la distribution de médicaments contre le Covid-19 dans les pays pauvres sont dans l'intérêt des nations industrialisées, a souligné Bruce Aylward. "Si des milliards de personnes ne sont pas vaccinées, c'est la tempête parfaite pour de nouveaux variants", a-t-il justifié.

Le commerce mondial sera également affaibli si la pandémie se poursuit sans contrôle dans les pays émergents. Et une économie faible aurait un impact sur les chaînes d'approvisionnement, a encore expliqué le responsable de la coordination contre le Covid-19 de l'OMS.

Le sommet du G7

L'Allemagne accueille le sommet du G7, qui réunit les principales nations industrialisées du monde, de dimanche à mardi en Bavière.

Sur le même sujet

Prix de l'énergie : le chancelier allemand écarte une limitation de la vitesse sur les autoroutes

Monde

Les dirigeants du G7, réunis en Bavière, au chevet d'un monde en crise

Monde

Articles recommandés pour vous