La Grande Forme

L'angiome : faut-il s'inquiéter de cette tache colorée sur la peau ?

© Getty images

Vous observez une boule rouge, bleutée voire violette posée sur la peau ou soulevant la peau de votre enfant ? Il pourrait s'agir d'un angiome. Il s'agit d'une malformation causée par une dilatation exagérée de vaisseaux sanguins ou lymphatiques. Éléments d'information dans "La Grande Forme" avec le Dr Valérie Dekeuleneer, dermatologue avec un intérêt particulier pour la dermatologie pédiatrique. 

Le terme angiome est issu du grec angio qui signifie vaisseau et -ome, une tumeur. Il s'agit d'un terme médical peu précis qui désigne toute malformation résultant de vaisseaux sanguins ou lymphatiques anormalement dilatés, explique le Dr Dekeleuneneer, dermatologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Différents types d’angiome 

Nous allons nous concentrer sur les deux types d'angiomes les plus fréquents : 

  • Les hémangiomes infantiles ; appelés aussi angiomes fraise au vu de la forme qu'ils peuvent prendre. Ce sont des tumeurs vasculaires bénignes qui sont liées à la prolifération de petits capillaires de la peau. Ils apparaissent dans les premiers jours de vie ou dans les semaines qui suivent la naissance, et disparaissent spontanément avant l’âge de 6 ans, après une phase de croissance parfois spectaculaire.

  • Les malformations capillaires ; plus communément appelé tache de vin. Il s'agit d'anomalies du lit capillaire dermique superficiel. Ces malformations vasculaires sont présentes dès la naissance et grandissent proportionnellement à l'enfant. 

Les angiomes peuvent être présents sur tout le corps. La plupart du temps, un diagnostic clinique suffit pour les détecter. Seule exception : s'il se situe sous la peau, cela peut être tout autre chose... Il est alors difficile de faire la différence cliniquement. Dans ce cas, une échodoppler est alors nécessaire (ndlr. examen qui vise à observer la circulation du sang dans certains vaisseaux du corps), ajoute le Dr Dekeleuneneer.

Fréquence

  • Hémangiome infantile : environ 1 enfant sur dix à un enfant sur 20 est concerné, soit 5 à 10% des enfants. Il est plus fréquent chez les prématurés et les filles, au niveau de la tête et du cou  
  • Les malformations capillaires : la tache de vin concerne environ une naissance sur 300.

Causes probables

Concernant l'hémangiome infantile, il existe plusieurs hypothèses mais on ne connaît pas exactement la cause de ce type d'angiome. Cela serait peut-être dû à un manque d’oxygène au moment de l’accouchement avec une compression d’une zone de peau et d'une hyperproduction de vaisseaux qui arriverait - paradoxalement - par après.

Au niveau de la tache de vin : sa formation survient durant la vie embryonnaire, suite à des mutations de gènes, uniquement sur la zone de l'angiome, qui vont entraîner une surexpression des vaisseaux capillaires.

L'angiome : faut-il s'inquiéter de cette tache colorée sur la peau ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Traitement 

  • Hémangiome infantile : s'il est localisé à un endroit gênant, on va intervenir mais si pas, on n’y touche pas ! "Par contre, s'il y a un risque de trouble fonctionnel, une plaie qui se crée ou un souci esthétique, on va être amené à le traiter via un sirop de bétabloquants pour empêcher sa croissance" précise notre spécialiste.
  • Les malformations capillaires : le plus souvent, la tache de vin pose seulement un souci esthétique. Si c'est le cas, on va voir recours au laser pour faire disparaître cette tâche.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous