Regions Hainaut

L'annulation de la Ducasse d'Ath décodée

La ducasse d'Ath est annulée cette année à cause du Covid-19.

© RTBF

18 août 2020 à 08:07 - mise à jour 18 août 2020 à 08:07Temps de lecture1 min
Par Sarah Libbrecht

Durant tout l’été, les 7 décrochages régionaux de Vivacité mettent un coup de projecteur sur la presse locale. La RTBF vous propose le regard et la plume des journalistes de terrain, en Wallonie et à Bruxelles dans le cadre "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés par la crise du Covid-19.

Ce mercredi, le Courrier de l’Escaut sortira son traditionnel supplément sur la Ducasse d’Ath. Un supplément un peu particulier puisque l’événement est annulé cette année. "On s’est posé la question pour voir si on allait le sortir ou non. Et finalement on a décidé de le faire car la non-Ducasse d’Ath est un événement historique qui pouvait être traité également", explique Audrey Ronlez, journaliste au Courrier de l’Escaut.

Dans ce supplément, les journalistes et correspondants ont donné la parole aux acteurs de la Ducasse pour mieux comprendre cette annulation. "On a un volet historique avec l’historien athois Jean-Pierre Ducastelle. Il revient sur les différentes annulations à cause des guerres, mais aussi de la peste ou du choléra. Certains ne comprennent pas pourquoi la Ducasse est annulée. Avec ce contexte historique, cela permet de remettre les choses en perspective. Par exemple, on se souvient qu’en 1993, le cortège du dimanche avait été annulé à cause des intempéries."

Autre acteur : le doyen d’Ath, Xavier Nys, qui célèbre les vêpres depuis de nombreuses années. "Pour lui cette non-Ducasse permet une recherche de sens. C’est l’occasion de la repenser autrement, de repenser aux origines de la fête qui ne sont pas païennes, mais religieuses."

Ce supplément propose de voir comment des Athois vont vivre la non-Ducasse, à découvrir mercredi dans le Courrier de l’Escaut.

Articles recommandés pour vous