RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

L'asthme d'effort : comment le reconnaître ?

Également appelé "asthme induit par l'exercice", ce type d'asthme se caractérise par des crises provoquées par une pratique sportive, qui peuvent survenir jusqu'à 5 à 10 minutes après l'arrêt de l'effort. Éléments d'information avec le Dr Xavier Van der Brempt, pneumo-allergologue à Marche-en-Famenne et à la Clinique Saint-Luc à Bouge.

L’asthme d’effort est une forme d'asthme qui survient uniquement à l'effort, plus exactement peu après l'effort, et qui peut survenir chez des personnes qui n'ont jamais d'asthme dans d'autres circonstances et qui ne sont allergiques à rien. On peut estimer que cela touche 10 à 20 % des jeunes d'âge scolaire (6-18 ans), y compris dans les sports de haut niveau, explique le Dr Xavier Van der Brempt, pneumo-allergologue à Marche-en-Famenne et à la Clinique Saint-Luc à Bouge.

Au niveau du diagnostic, il n'est pas toujours facile dans le sens où il faut d'abord y penser comme l'explique notre expert. Pour ce faire, le spécialiste doit demander dans quelles circonstances cela survient - souvent les mêmes pour un patient précis - demander ce que le patient ressent et ce qu'il fait pour se traiter : soit arrêter l'effort, soit prendre un traitement, et à quelle vitesse le traitement agit ; si c'est rapide (quelques minutes), c'est sans doute bien un asthme d'effort. Ensuite, il faut le confirmer par des tests respiratoires spéciaux réalisés par les pneumologues, car le traitement dépendra des résultats.

Symptômes 

Ce type d'asthme se caractérise par une oppression respiratoire avec toux et sifflements, qui peuvent commencer durant l'effort, et se poursuivent encore un certain temps après la fin de l'effort, lors de la période de récupération (jusque 30 min après l'effort parfois).

Causes et facteurs favorisants 

On a beaucoup parlé du chlore des piscines comme facteur favorisant il y a une dizaine d'années ; le chlore est en effet un irritant, mais les piscines sont actuellement mieux ventilées et les dosages de chlore plus ajustés.

Par ailleurs, un allergique aux pollens par exemple risque de faire plus d'asthme d'effort en pleine saison pollinique, s'il n'a pas de traitement à ce moment.

Quand aux facteurs favorisants, ce sont essentiellement l'intensité de l'effort et le fait de faire un effort dans un milieu froid et sec ; le rôle de la pollution de l'air est également avancé, ainsi que le rôle irritant de l'ozone. Chez les cyclistes professionnels par exemple, il y a une très grande fréquence de l'asthme d'effort, vu les efforts qu'ils font sur route en milieu pollué pendant des centaines de km.

À l'effort, le fait que la respiration s'accélère fait que l'air que l'on respire est plus froid car il n'a pas le temps de se réchauffer, et il est aussi trop sec ; il refroidit donc et assèche la muqueuse respiratoire.

Journée mondiale de l'Asthme : l'asthme d'effort n'est pas une fatalité !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment prévenir l’asthme d’effort ? 

Pour prévenir l'asthme d'effort, cela peut se faire de façon "naturelle" : on peut se "désensibiliser" juste avant l'effort : faire un effort de moyenne intensité pour déclencher l'asthme d'effort, car ensuite il y a une période pendant laquelle il n'y aura plus d'asthme (période réfractaire).

Mais le plus courant est la prise de bronchodilatateurs à action rapide, les coureurs cyclistes le font tous, et c'est autorisé jusqu'à une certaine dose, ajoute notre expert.

La pratique du sport est-elle possible ? 

"Non seulement c'est possible, mais c'est même actuellement vivement conseillé !" souligne le Dr Van Der Brempt.

Il poursuit : "En effet, le jeune asthmatique qui fait du sport développe ses poumons et sa résistance physique, donc il diminue la tendance à faire de l'asthme."

Traitement 

Après un bilan complet chez un pneumologue, un traitement pourra être instauré; soit un traitement ponctuel, à prendre uniquement avant l'effort, soit un traitement de fond si on s'aperçoit que l'asthme d'effort n'était que la partie émergée de l'iceberg, sur fond d'asthme chronique non ressenti par le patient, ce qui est fréquent, conclut notre spécialiste.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Les graines germées : de nombreux bienfaits pour votre santé !

La Grande Forme

Génération "boomerang" : ces jeunes adultes contraints de retourner vivre chez leurs parents

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous