L'avenir de Stéphane Moreau se jouera le 19 février chez Finanpart

Stéphane Moreau et Publifin : l'étau se resserre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 févr. 2018 à 16:13 - mise à jour 06 févr. 2018 à 18:48Temps de lecture2 min
Par C. Biourge avec Fr. Braibant

Un conseil d'administration de Finanpart, la société holding qui fait écran entre l'intercommunale Publifin et la société commerciale Nethys, est convoqué pour le 19 février prochain. Il devra se prononcer sur le remplacement de Stéphane Moreau à la tête de Nethys.

C'est ce qu'a décidé le conseil d'administration de Publifin, réuni ce mardi avant l'assemblée générale prévue à 18h.

La question a été mise à l'ordre du jour en urgence à la demande du cdH qui estime que Stéphane Moreau est désormais devenu "un obstacle" au redéploiement de l'entreprise. 

Cela ne veut pas dire que Stéphane Moreau démissionnera le 19 février. La décision, si elle est prise, devra encore passer par Nethys. 

Une décision qualifiée de "cataclysmique"

L'intéressé a, nous a-t-on dit, réagit en qualifiant cette décision de "cataclysmique". 

Précisons que la position des administrateurs socialistes semble s’être rapproché de celle des autres partis. Dans un communiqué publié à la sortie de ce conseil d'administration, ils demandent, eux aussi, la convocation du conseil d’administration de Finanpart. 

Deux autres grandes décisions

Toujours dans ce communiqué, les administrateurs PS veulent faire évoluer la composition de la direction. Ils veulent également limiter les rémunérations à 245.000 euros pour les membres de la direction.

Un nouvelle présidente désignée

Le conseil d'administration a, par ailleurs, désigné un nouveau président pour remplacer Paul-Emile Mottard contraint à la démission suite au rapport falsifié envoyé au gouvernement wallon.

Il s'agit d'une présidente : Stéphanie De Simone, directrice générale d'un hôpital à Seraing. Elle est aussi déjà administratrice de Publifin. Le parti socialiste estime que c'est quelqu'un qui a l'expérience et les compétences pour gérer une société intercommunale. 

Les comptes annuels 2015 et 2016 approuvés en AG

L'assemblée générale extraordinaire qui s'est réunie après le conseil d'administration a approuvé les comptes annuels 2015 et 2016 de Publifin. Cette approbation va permettre une redistribution des bénéfices aux différents associés (communes et province), de l'ordre de 39,2 millions d'euros.

Publifin retirera ainsi son recours devant le Conseil d'Etat concernant les comptes 2015 recalés par le ministre des pouvoirs locaux de l'époque, Pierre-Yves Dermagne (PS).

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous