RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

L'enseigne russe MERE n'ouvrira pas à Couvin

14 juin 2022 à 14:24Temps de lecture1 min
Par Véronique Fouya

Le hard discounter russe Mere a ouvert son premier magasin début juin, à Opwijk, dans le Brabant flamand. Le second ne sera pas celui de Couvin. Le Ministre de l'Economie, Willy Borsus vient de refuser le permis d'implantation commerciale.

L' avis défavorable du collège

La demande avait été introduite au printemps dernier, avant le déclenchement de la guerre en Ukraine . L'enseigne russe MERE souhaitait s'implanter à la place de l'ancien Trafic de Couvin. Mere se présente comme une chaîne avec des prix "plancher", les magasins sont aménagés très sommairement , les produits sont proposés à la vente sur des palettes et la gamme alimentaire est très limitée. A l'époque, le collège communal avait remis un avis défavorable. Il estimait notamment que l'offre commerciale était suffisante à Couvin et préférait en outre favoriser les circuits courts. Pas vraiment la philosophie du hard discounter. Ce n'était cependant pas le seul motif . L'échevin de l'urbanisme, Bernard Gilson considérait déjà qu'il serait particulièrement malvenu d'ouvrir cette chaîne si une guerre devait éclater en Ukraine. Mere avait alors introduit un recours et, sans attendre la décision , décidé d'ouvrir quand même le magasin en proposant " des prix bas tous les jours". 

La décision négative du ministre

L'ouverture au public aura donc été de courte durée. La décision finale est tombée : le Ministre de l'Economie, Willy Borsus, a signé un refus de permis. Il s'appuie en partie sur les arguments avancés par la ville - une offre commerciale suffisante - mais pas seulement : cet avis négatif est également motivé par une circulation déjà dense en cet endroit et l'absence de parking directement accessible. L'accès au site implique par ailleurs de traverser un passage à niveau et ce flux de véhicules supplémentaires pourrait augmenter le risque d'accidents. Pas un mot donc sur l'impact potentiel de la guerre en Ukraine.  L'enseigne avait annoncé son intention d'ouvrir dix magasins en Belgique , Couvin devait être le second et Flemalle, le troisième.  Dans le contexte actuel, elle devra probablement revoir ses ambitions.

Articles recommandés pour vous