Regions Liège

L'heure de la "sombriété" a sonné : la ville de Liège réduit ses illuminations de fin d’année

Moins d’heures par jour, et moins de jours : la ville de Liège réduit ses illuminations de fin d’année

© Blachère Illluminations

C’est ce qui ressort d’un train de mesures adoptées par les échevins liégeois pour réduire la facture d’électricité, d’autant plus difficile à supporter que les finances de la ville sont fortement détériorées, que, contractuellement, elle ne bénéficie pas de courant à tarif fixe. Parmi les dispositions, l’eau des piscines va baisser d’un degré; les chaudières des écoles vont s’adapter aux nouveaux rythmes des congés; une nouvelle application informatique, élaborée en interne, va permettre de télésurveiller les consommations dès avant la généralisation des compteurs dits intelligents ; l’arrêt des fontaines publiques va être anticipé d’un mois.

Et, plus spectaculaire sans doute, la fin de la débauche de lumières pour les fêtes de fin d’année. Les guirlandes utilisent déjà depuis plusieurs années des ampoules moins gourmandes, mais ça ne suffit pas à ramener la dépense à un niveau correct. Les illuminations, cet hiver, ne vont durer que quarante-cinq jours au lieu de cinquante, et huit heures par jour au lieu de dix, ce qui devrait permettre d’économiser 8500 kWh.

Contrairement à ce qui se passe ailleurs, du côté de la société privée Dynamic Events, organisatrice de "la patinoire de Noël", la décision a été prise ce jeudi de maintenir les six semaines de glisse sur glace au pied de la cathédrale Saint-Paul. Une décision de principe qui est assortie d’une recherche de sobriété. Des groupes de trois de dernière génération permettraient de diviser la consommation par trois, ce qui permettrait de ne pas subir trop durement une hausse des coûts multipliés par quatre. Des solutions techniques sont à l’étude.

Articles recommandés pour vous