L'île paradisiaque

L'île paradisiaque de la violoniste Amandine Beyer, "une île comme l'Australie, pour emmener plein d'amis"

La violoniste Amandine Beyer est l'invitée de Camille de Rijck dans l'Ile paradisiaque

© Flickr/ Alfredo Liverani

16 juil. 2021 à 12:48Temps de lecture1 min
Par Musiq3

Si la violoniste Amandine Beyer devait choisir une île paradisiaque, ce serait l'Australie, "une grand île sur laquelle mettre plein d'amis, parce que je ne suis pas trop pour l'idée de partir toute seule sur mon île".

Et sur le plan musical, sur l'île paradisiaque d'Amandine Beyer, il y aurait bien sûr des violonistes, de la musique ancienne, du jazz,... Elle commence d'abord par Fabio Biondi, un musicien qui lui procure beaucoup d'émotions : "Il y a quelques mois, je devais travailler un concerto de Leclerc. J'ai écouté l'interprétation d'Europa Galante, que je vous invite d'ailleurs à écouter en entier et pas seulement le 2e mouvement. Et soudainement, vers les 2/3e du 2e mouvement, je me suis mise à pleurer. (...) Et ça ne m'arrive pas tous les jours de pleurer en écoutant un disque ou un mouvement. Ca faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. On parle souvent du fait que les arts ont un effet sur nous, mais je ne m'y attendais pas, c'était des larmes d'émotion. Voilà, j'aime beaucoup le son de Fabio Biondi et ce qu'il fait avec son groupe."

Sur le même sujet

« Le Monde à l’envers », Amandine Beyer ouvre les Nuits de Septembre

L'info culturelle

Sur l’île paradisiaque de la chanteuse et cheffe d’orchestre Barbara Hannigan

L'île paradisiaque

Articles recommandés pour vous