RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'influenceur Jeremstar jugé fin mars pour "travail dissimulé"

22 nov. 2021 à 18:04Temps de lecture1 min
Par Belga

L'influenceur Jeremstar, vedette des réseaux sociaux, sera jugé à Paris le 28 mars pour "travail dissimulé" après la plainte d'un ancien collaborateur, a appris lundi l'AFP de source proche du dossier.

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête en septembre 2020 à la suite de la plainte de Bruno Etenna, qui se présentait comme ayant travaillé "en tant que réalisateur" sur "222 vidéos" entre 2012 et 2017 pour Jeremstar, Jérémy Gisclon de son vrai nom.

Pour ces tournages, M. Etenna affirmait n'avoir "jamais été déclaré" ni "rémunéré", à l'exception de quelques maigres défraiements, ce que Jeremstar reconnaîtrait dans sa biographie.

Pas de contrat de travail

À l'issue d'un an d'enquête, le parquet de Paris cite à comparaître le chroniqueur-blogueur spécialisé dans la téléréalité pour "dissimulation d'emploi salarié en employant des salariés sans signer de contrat de travail, ni remettre de bulletin de paie, ni faire de déclaration préalable à l'embauche".

"Bruno Etenna a travaillé des années pour Jeremstar sans être payé et en étant traité comme un moins que rien", a commenté l'avocat du plaignant, Me Jérémy Kalfon.

Le parquet n'a en revanche pas retenu d'autres infractions visées par la plainte de M. Etenna, parmi lesquelles "harcèlement moral" et "violences à caractère racial".

"J'ai déjà par le passé été accusé à de multiples reprises de tout et n'importe quoi. Je ne suis plus surpris par rien. Dans cette ère de la 'cancel culture', je compte me battre encore une fois pour démontrer que ces accusations sont non fondées", a déclaré Jeremstar, qui qualifie le plaignant d'"ancien ami", "qui était très heureux de participer à certains de mes projets à titre amical".

Sur le même sujet...

Archive : JT Du 09/12/2017

Le phénomène Jeremstar à Charleroi (1)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous