L'initiateur d'un vaste réseau pédopornographique condamné à 14 ans de prison

© Tous droits réservés

La cour d'appel de Gand a condamné mardi à 14 ans de prison le responsable de la plus grande affaire de pédopornographie jamais connue en Belgique. C'est deux ans de moins qu'en première instance.

Cinq hommes - trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - étaient poursuivis pour possession, production et diffusion de matériel pédopornographique, incitation à la maltraitance d'enfants, abus d'enfants et trafic d'êtres humains dans le cadre de l'opération Azraël, dérivée de l'opération Gargamel sur la pédopornographie.

Les enquêteurs avaient retrouvé 15 téraoctets de pédopornographie classée par thèmes: âge des enfants, origine ethnique, sexe, type d'abus, etc. Les hommes avaient de nombreux contacts mutuels, se voyaient en face à face et faisaient des sorties où leurs enfants étaient également présents. Le tribunal de Termonde les avait condamnés à des peines allant de cinq à seize ans de prison ferme.

Niels M. de Saint-Trond, qui vit maintenant à Bergen, en Norvège, était considéré comme l'initiateur du réseau. Il recherchait activement et de manière obsessionnelle du matériel pédopornographique et contactait des mineurs pour avoir des contacts sexuels avec eux. Il avait écopé de 16 ans de prison en première instance, avant de faire appel. D'après son avocat, il a "suffisamment payé après trois ans et demi de prison" et son conseil avait demandé une peine avec sursis. Le prévenu aurait suivi une thérapie en prison et se serait repenti, assurait sa défense.

Mais pour le procureur, Niels M. a joué un rôle crucial. "Il était le pionnier. Il a réussi à convaincre d'autres pédophiles de mettre à disposition du matériel exclusivement pédopornographique. Il n'a pensé qu'à sa propre personne, à ses propres fantasmes sexuels sans penser aux conséquences chez les enfants."

La cour d'appel n'a pas accédé à la demande de Niels M. de bénéficier d'un sursis, mais a réduit la peine à 14 ans. L'homme sera également pendant cinq ans à disposition du tribunal d'application des peines.

Sujet JT du 24/01/2020

Procès pédopornographie : un réseau belge d une ampleur jamais vue

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Articles recommandés pour vous