L'intelligence animale sous-estimée

« Sommes-nous trop bêtes pour comprendre à quel point les animaux sont intelligents ?"  Frans de Waal

© RTBF

29 mai 2018 à 14:02 - mise à jour 29 mai 2018 à 14:02Temps de lecture2 min
Par I.L. avec Pascale Bollekens

" Sommes-nous trop bêtes pour comprendre à quel point les animaux sont intelligents ?" Il s’agit du titre du nouveau livre du célèbre primatologue néerlandais Frans de Waal qui a étudié de nombreuses espèces. Il a découvert, à différents niveaux, que les animaux sont non seulement pourvus d'intelligence, mais aussi d'autres facultés cognitives comme le sens de la justice ou de l'empathie.  Ce spécialiste de l’intelligence animale explique qu’il y a à peine une dizaine d’années, l'homme était encore persuadé que les animaux ne réagissaient qu'à des stimuli et à l'instinct.  Nous l'avons rencontré lors de son passage en Belgique.

Expérimentations et preuves multiples

Un éléphant qui se reconnaît dans un miroir prend conscience de lui-même. Il s’agit là d’une certaine marque d'intelligence que l'on croyait réservée aux humains. Les grands singes et les dauphins le font aussi.  Il y a 50 ans, Frans de Waal a commencé à travailler avec les chimpanzés et surtout avec leur intelligence. Depuis, il ne cesse de secouer le cocotier : "Quand j’ai commencé à travailler avec eux, je me suis rendu compte que les scientifiques sous-estiment énormément les capacités des animaux. Les chimpanzés sont très proches de nous. Auparavant on pensait que leur comportement était expliqué simplement par un processus d’apprentissage simple.  Mais aujourd’hui on sait qu’ils peuvent penser, planifier, etc. A l’époque on ne pouvait pas parler de tout ceci".

Pour prouver ses dires, il a mené toutes sortes d'expériences. Une vidéo a même fait le buzz.  On y voit deux petits singes capucins qui ne reçoivent pas la même récompense pour accomplir la même tâche. Après quelques essais, celui qui se sent lésé finit par ne plus accepter la récompense et se fâche. "Cette vidéo montre que ce n’est pas la récompense elle-même qui compte mais bien la comparaison entre les deux. C’est un comportement très humain et c’est la base du sens de l’équité".

Justice, coopération, empathie, etc.

Les animaux ont des facultés cognitives étendues comme le sens de la justice, mais aussi celui de la coopération. D’autres vidéos montrent des singes ou des éléphants qui, pour tirer un fardeau trop lourd, coopèrent et synchronisent leurs gestes.  Selon Frans de Waal, tous les mammifères ont aussi de l’empathie, par le partage des émotions. 

Le voyage de ce primatologue dans le règne animal est sans limite.  Il cherche à démontrer combien les "bêtes" sont intelligentes et combien nous avons été "bêtes" de les sous-estimer.

 

Science : l'intelligence animale en question

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les chimpanzés utilisent des outils pour casser les noix

Biodiversité