RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

L'internement prononcé pour une agression à la prison de Saint-Gilles

La cour d'appel de Bruxelles a prononcé, jeudi matin, l'internement d'un homme prévenu pour une agression au couteau à la prison de Saint-Gilles, en 2018. La cour a suivi l'avocate générale dans ses réquisitions. L'avocate de la défense avait, elle, souhaité une peine de probation autonome pour son client.

Le jeune homme prévenu a été reconnu coupable d'avoir agressé son co-détenu et un agent pénitentiaire, en 2018, alors qu'il était incarcéré à la prison de Saint-Gilles.

Selon l'enquête, il avait préparé deux couteaux et une lame provenant d'un coupe-ongles, juste avant que le gardien du soir ne prenne son service. Il a ensuite pris en otage son co-détenu en plaçant un couteau sous sa gorge puis il a tenté de poignarder le gardien à travers le guichet de porte de la cellule.

Selon le témoignage du co-détenu, le prévenu avait les yeux révulsés et affirmait depuis plusieurs jours qu'il se sentait en danger et qu'il était la cible d'un complot. Plus tard, le rapport psychiatrique a conclu que le prévenu souffrait, au moment des faits, de troubles mentaux, vraisemblablement des crises de paranoïa, et qu'il était toujours dans cet état plusieurs mois plus tard.

L'avocate générale avait requis l'internement, comme prononcé par le premier juge en janvier 2020. La cour a confirmé cette décision jeudi.

La défense, de son côté, avait plaidé une peine de probation autonome, relevant que l'expert psychiatre n'avait pas préconisé l'internement à tout prix, mais qu'il fallait à tout le moins un suivi thérapeutique. "Une peine de probation permettrait à mon client de présenter son mémoire au mois de juin. Il a aussi une promesse d'embauche et bénéficie du soutien de sa maman et de son frère", avait-elle indiqué.

Sur le même sujet...

JT du 13/04/2022

Articles recommandés pour vous