Cinéma

L'interview de François Ozon pour "Grâce à Dieu"

François Ozon au micro d'Hugues Dayez

© RTBF

03 avr. 2019 à 06:21 - mise à jour 03 avr. 2019 à 06:23Temps de lecture1 min
Par Hugues Dayez

Dans son film "Grâce à Dieu", auréolé du Grand Prix du Festival de Berlin, François  Ozon revient aux origines de "l’affaire" du cardinal Philippe Barbarin, une figure importante de l’Eglise catholique de Lyon, condamné à six mois de prison avec sursis en mars dernier pour non dénonciation d’agressions pédophiles dans son diocèse.

Trois victimes, trois profils, trois environnements familiaux différents : c’est ce que montre Ozon, dans un film axé prioritairement sur les dialogues et la vérité des faits. A un point tel que le cinéaste de "Huit femmes" et de "Jeune et jolie" abandonne son habituel ton ironique et son goût pour des images à double sens pour se mettre humblement au service de son sujet.  Le talon d’Achille d’une démarche aussi neutre que celle-là, c’est un déficit d’émotion : "Grâce à Dieu" est toujours instructif, rarement émouvant. 

L'interview intégrale de François Ozon

L'interview de François Ozon pour "Grâce à Dieu"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La bande-annonce de "Grâce à Dieu"

GRÂCE À DIEU Bande Annonce (2019)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous à la newsletter à la Chronique de Hugues Dayez

Chaque mercredi, recevez dans votre boîte mail la chronique du spécialiste Cinéma de la RTBF sur les sorties de la semaine.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous