Monde

L'Iran nie tout lien avec les groupes visés par des frappes américaines en Syrie

Photo d'illustration

© AFP or licensors

24 août 2022 à 12:36Temps de lecture1 min
Par Belga

L'Iran a nié mercredi tout lien avec les groupes armés visés par les frappes aériennes américaines la veille dans l'Est de la Syrie.

"La nouvelle agression de l'armée américaine contre le peuple syrien est un acte terroriste contre les groupes et combattants luttant contre l'occupation et qui n'ont aucune affiliation avec l'Iran", a affirmé dans un communiqué le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani.

"La présence continue de troupes américaines dans certaines parties de la Syrie est contraire au droit international et viole la souveraineté de ce pays et est considérée comme une occupation", a-t-il déclaré.

"Elles devraient immédiatement quitter la Syrie et cesser les pillages du pétrole et des céréales de ce pays", a-t-il ajouté.

L'armée américaine avait auparavant annoncé avoir bombardé mardi des bases de milices pro-iraniennes dans l'Est de la Syrie.

Ces frappes ont eu lieu dans la province de Deir Ezzor et visé des "infrastructures utilisées par des groupes affiliés aux Gardiens de la Révolution", a déclaré le porte-parole du commandement central de l'armée américaine au Moyen-Orient, le colonel Joe Buccino, dans un communiqué.

Le corps des Gardiens de la Révolution, considéré comme l'armée idéologique du régime iranien, figure sur la liste noire américaine des "groupes terroristes".

Ces "frappes de précision" visent selon le colonel Buccino à "défendre et protéger les forces américaines d'attaques comme celles menées le 15 août par des groupes soutenus par l'Iran".

 

Sur le même sujet

En Iran, deux lesbiennes et militantes LGBTQ sont condamnées à mort, alerte une ONG

Monde Asie

Syrie : l'aéroport d'Alep touché par des frappes israéliennes, pas de victimes

Monde

Articles recommandés pour vous