RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

L'oreille absolue : comment fonctionne-t-elle ? Est-elle innée ou acquise ?

L'oreille absolue
05 mai 2021 à 15:49 - mise à jour 05 mai 2021 à 15:49Temps de lecture3 min
Par Sophie Businaro

L'oreille absolue est-elle innée ou acquise ? En quoi consiste-t-elle ? Est-ce réellement un atout pour les personnes qui en disposent ? On fait le point dans "La Grande Forme" avec le Dr Nawara, ORL.

En Europe, une personne sur 10 000 a l'oreille absolue. Mais en quoi consiste-t-elle exactement ? Le Dr Nawara nous l'explique d'emblée : "L'oreille absolue peut se définir comme la capacité d'analyser des sons qui nous entourent, de manière à pouvoir instantanément les identifier sous forme de notes et de pouvoir les nommer. Il peut s'agir de notes de musique - vous pouvez retranscrire la partition - mais il peut également s'agir de bruits de notre quotidien (grincement de porte, vrombissement d'un moteur, ...)"

L'oreille absolue : innée ou acquise ?

D'après notre expert, il s'agit très probablement d'un mixte bien qu'il n'existe pas de consensus scientifique très clair à ce niveau-là : "On s'appuie sur ce concept de mixité de l'origine suite à un constat : en Belgique, un peu plus de 1000 personnes détiennent l'oreille absolue mais si vous allez dans d'autres pays comme en Corée du Sud ou au Japon, il y a dix fois plus "d'oreille absolue" au sein de la population. En effet, dans les pays avec une langue tonale - où le mot veut dire la même chose au niveau de la prononciation mais selon l'intonation il a un sens différent (le mandarin, le thaï, le birman, ...) - les enfants on été baignés dans des langues maternelles à subtilité fréquentielle très importante, où les sons sont très proches les uns des autres. Il en est de même pour les langues slaves."

Par ailleurs, le Dr Nawara souligne que les généticiens ont individualisé un groupe de gènes qui se trouve au niveau de la 6e paire chromosomique. Il y a donc un facteur génétique qui joue mais également une certaine accoutumance car l'oreille absolue est parfois présente dans plusieurs générations au sein d'une même famille, qui fait cependant de la musique depuis toujours. 

L'oreille absolue : comment fonctionne-t-elle ? Est-elle innée ou acquise ?
L'oreille absolue : comment fonctionne-t-elle ? Est-elle innée ou acquise ? CHRISTOPH BURGSTEDT/SCIENCE PHOT - Getty Images/Science Photo Libra

Une fonctionnalité du cerveau différente

L'oreille absolue est fascinante dans sa fonctionnalité mais d'un point de vue purement anatomique, cette oreille est la même que chez n'importe quel autre être humain : "Si vous mettez un microphone et un haut-parleur pour envoyer un son dans l'oreille et que vous recueillez le son qu'il y a en retour, on voit que la mobilité des cellules ciliées ont la même capacité de reconnaissance fréquentielle, elles ne sont pas plus nombreuses mais elles ont une capacité de mobilité d'oscillation beaucoup plus importante chez l'oreille absolue.

Les capacités de lien entre l'oreille interne et le cerveau sont complètement différentes

Et ce qui est surtout remarquable, c'est que la connectivité et les capacités de lien entre l'oreille interne et le cerveau sont complètement différentes. Si vous faites de l'imagerie fonctionnelle et que vous injectez un produit de contraste, vous verrez que la fonctionnalité du cerveau est tout à fait différente au sein d'un cerveau à l'oreille absolue et au sein d'un cerveau dit normal."

La Grande Forme

L'oreille absolue

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les inconvénients de l'oreille absolue

Aussi fou que cela puisse paraître, avoir l'oreille absolue peut être handicapant pour un musicien. En effet, si on se réfère aux neurosciences, on voit que le côté gauche (partie analytique) est plus développé chez les personnes qui ont l'oreille absolue. Alors que la musique concerne plutôt le cerveau droit, à savoir l'émotion et la sensibilité.

"Un musicien absolutiste qui écoute une musique est incapable de se laisser emporter par l'aspect émotionnel. Il va plutôt la décortiquer et cet aspect analytique/mathématique va dénaturer la capacité de se laisser porter par l'émotion donc ça peut être un peu gênant pour un musicien. Par ailleurs, il peut remarquer les fausses notes ou des sons qui n'ont pas la fréquence habituelle. Or, pour une oreille absolue, c'est extrêmement traumatisant d'être confrontée à des données qui sont gravées dans le marbre de leur cerveau depuis toujours et qui tout d'un coup changent de tonalité" explique notre spécialiste ORL.

L'oreille absolue : un fait exceptionnel

Le Dr Nawara conclut en précisant "qu'un absolutiste parfait peut non seulement reconnaître la note mais peut également la chanter de manière juste, sans fausse note. Cela signifie qu'il y a une connexion entre l'aire de Wernicke (partie auditive), l'aire de Broca (partie verbale) et ces gens-là sont capables à tout moment de donner le "LA" d'un orchestre. Bach faisait partie de ces personnes-là, c'est tout à fait exceptionnel !"

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l'émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Loading...

Sur le même sujet

Au secours, j’ai des ganglions ! Quand dois-je m’inquiéter ?

La Grande Forme

La barbe : un véritable nid à bactéries ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous