RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

L'UClouvain s'apprête à féminiser le nom des auditoires

Deux noms de femmes sur tout le campus universitaire de Louvain-la-Neuve. C'est peu...Et pourtant , cela correspond à la réalité : sur le site de l'UCLouvain, seules Sainte Barbe et Marie Curie ont l'honneur de voir leurs noms affichés aux frontons des auditoires. Partout ailleurs, le reste témoigne de la prééminence du masculin : Montesquieu, Socrate, Pierre de Coubertin... Un constat qui n'a pas échappé au Comac, le mouvement étudiant du PTB qui s'en est ému.

Cloé Machuelle est la porte-parole du mouvement : " 2 noms en tout et pour tout...On trouve que ce n'est pas normal d'autant que la moitié des étudiants sont en réalité des étudiantes. Nous avons besoin de modèles auxquelles nous puissions nous identifier ; il pourrait y avoir Rosa Luxembourg, Simone de Beauvoir, Angela Davis et pourquoi pas Greta Thunberg?"

Cette toponymie découle en réalité d'une autre époque. Celle où l'université s'installe à Louvain-La-Neuve , dans les années 70 et où les critères d'attribution des noms négligent allègrement la question du genre . 

"Ce qui prime alors, précise Tania Van Hemelryck, la conseillère du recteur pour la politique de genre, c'est l'importance du nom de la personne par rapport au secteur dans lequel elle a agi , le lien que cette personne à avec l'université et son apport au patrimoine wallon." 

Cinquante plus tard, la sensibilité de l'époque a changé , l'UCLouvain en a bien conscience et un travail visant à réhabiliter les femmes dans l'espace public a effectivement été engagé.

 

Augmenter la visibilité des femmes

Depuis 2021, un groupe de travail s'attelle donc à la rédaction d'une charte qui permettra d'aboutir à la féminisation de la toponymie universitaire tout en renommant une partie des bâtiments existants. Le processus est donc en route. Il passera d'ailleurs par une consultation des étudiants et du personnel de l'Université afin de définir notamment les critères à prendre en compte. Elle est prévue au début de l'année académique 2022-2023. 

Articles recommandés pour vous