RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Flandre

L'UGent regrette le suivi trop lent d'une plainte d'une étudiante envers un doctorant

03 févr. 2022 à 18:43Temps de lecture1 min
Par Belga

L'Université de Gand (UGent) a regretté jeudi qu'une plainte visant un doctorant de l'institution n'ait pas été traitée plus rapidement. Une étudiante en informatique âgée de 21 ans avait saisi la commission disciplinaire il y a deux ans, parce qu'il l'avait prise en photo et lui avait proposé de révéler les questions d'un examen contre des faveurs sexuelles. Aucune suite n'a été donnée.

Il y a deux ans lors d'un examen, la victime déclarée aurait été photographiée par un assistant. Ce dernier l'aurait approchée via les réseaux sociaux, lui proposant de lui révéler des questions d'examens en échange de faveurs sexuelles. L'étudiante avait déposé une plainte auprès de la commission disciplinaire de l'UGent, qui ne lui a pas donné suite.

L'étudiante s'en est plainte le mois dernier sur les réseaux sociaux, ce qui a attiré l'attention sur l'affaire. Elle explique avoir porté son affaire à l'attention de la direction de l'institution à plusieurs reprises mais qu'aucune suite n'a été donnée à sa plainte.

L'agresseur présumé travaillerait toujours au sein de l'université. Cette dernière a reconnu jeudi que la procédure de plainte avait trop traîné.

Sur le même sujet

Le recteur de l'UGent s'excuse pour la gestion des agressions sexuelles dans l'université

Belgique

Flandre : un professeur de la VUB licencié pour comportement abusif

Regions Flandre

Articles recommandés pour vous