RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

L'Union Wallonne des Entreprises se réjouit de la fin du télétravail obligatoire

11 févr. 2022 à 17:16 - mise à jour 11 févr. 2022 à 19:01Temps de lecture2 min
Par Lavinia Rotili avec Belga

Suite à l'annonce de la fin du télétravail obligatoire, l'Union Wallonne des Entreprises s'est exprimé pour se réjouir de cette mesuire.

"Depuis le début de la crise, les entreprises ont en effet respecté les décisions des autorités mais aussi - et c’est le plus important- elles se sont montrées soucieuses et respectueuses de la santé de leur personnel, affirme-t-elle par communiqué. Cette décision du Codeco ne va donc certainement pas provoquer un relâchement de leurs efforts et de leur vigilance, bien au contraire, notamment dans le cadre du guide sanitaire, largement respecté depuis le début et qui continuera de l’être."

Pour Olivier de Wasseige, directeur général de l'UWE, " La suppression du télétravail rend aux entreprises la responsabilité de s’organiser au mieux pour réaliser les meilleurs équilibres entre leurs objectifs, ceux de leur personnel et ceux de la société toute entière. Elle leur permettra un meilleur fonctionnement vu que toutes les tâches ne pouvaient pas être réalisées en télétravail. C’est aussi un soulagement pour de nombreux collaborateurs, qui souffraient de cette barrière physique devenue injustifiée, contreproductive et démoralisante."

Comité de concertation du 11/02/2022 : réaction de l'Union Wallonne des Entreprises à propos du télétravail

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le patronat soulagé de la fin du télétravail obligatoire

La Fédération des entreprises de Belgique se dit satisfaite des assouplissements annoncés, outre la fin du télétravail obligatoire, le Codeco a autorisé la reprise des événements de teambuilding. 

"La fin du télétravail obligatoire permettra de réinstaurer une dynamique d'équipe. Toutefois, la bataille contre le coronavirus n'est pas encore finie. C'est pourquoi la FEB appelle aussi à continuer à miser sur la vaccination, la distanciation sociale et le respect des mesures sanitaires", commente Pieter Timmermans, CEO de la FEB.

Pour l'organisation patronale flamand Voka, la fin de l'obligation du télétravail était "la seule décision logique" à prendre au vu de l'évolution de la pandémie. 

Unizo salue de son côté "une étape importante vers plus de normalité" mais déplore le maintien temporaire de l'obligation de porter le masque dans les magasins, une décision "illogique" alors qu'il n'est plus obligatoire dans les discothèques, selon elle. Unizo plaide désormais pour un passage rapide au code jaune afin de pouvoir se passer du CST et de reléguer les masques à la poubelle.

Sur le même sujet

Êtes-vous réellement un indépendant ou un salarié masqué ?

Le 6/8

Des entreprises trouvent un intérêt au télétravail, entre baisse du coût d’occupation et de la surface de bureau

Economie

Articles recommandés pour vous