L'actu du Jazz

La 36ème édition du Saint Jazz Festival rendra hommage à son initiateur, Jean Demannez

© © Tous droits réservés

Cette 36e édition du Saint Jazz sera une fête ! C’est ce qu’aurait voulu Jean Demannez, son fondateur et moteur durant 35 ans qui nous a quitté l’hiver dernier. Le festival se déroulera sur deux soirées et dans deux lieux qu’affectionnait particulièrement Jean. La Jazz Station et le Bota proposeront des concerts simultanément les 23 et 24 septembre.

Vendredi 23 septembre

Gaëtan Casteels Ozaín Quartet (Jazz Station, 20h) "Mêlant savamment parties écrites incluant de beaux unissons et improvisations débridées, les compositions s’avèrent bien équilibrées et coulent facilement, rappelant même un peu par moment l’habillage et le son du Dave Holland Quintet, celui d’ "Extended Play", qui incluait également trombone et saxophone, mais avec un vibraphone en plus. Cette musique bien arrangée et vivante mérite le respect pour son audace autant que pour sa réussite et il ne fait aucun doute qu’elle transportera les amateurs d’un jazz moderne ayant définitivement jeté leurs œillères aux oubliettes." (Pierre Dulieu, Jazz Mania).

Mikael Godée & Eve Beuvens Quartet (Jazz Station, 21h15) Tous deux à la barre du groupe de manière égale, Eve et Mikael se partagent les compositions, et celles-ci forment un ensemble étonnement homogène. Entre les quatre musiciens, la musique se passe comme un match de tennis dépourvu de toute rivalité et se déploie comme une conversation télépathique. Quatre personnalités musicales fortes qui se mettent au service les unes des autres, un groupe qui joue comme un groupe ! Bien qu'elle évoque le lyrisme nordique, leur musique est énergique, intense, unique et chaleureuse : c'est une expédition dans une forêt du Grand Nord colorée d'éclats surprenants de vivacité.

La Peau De L’Ourse (Botanique, 20h) Leur musique est un jazz "boule à facettes" : suave, ouvert, précis et honnête. Des œuvres originales et des réécritures de standards, partagées précieusement comme des contes qui nous dévoileraient des secrets bien gardés afin de nous rendre un peu plus puissant.e.s.

B.J. Scott "Satin Dolls" (Botanique, 21h) Berverly Jo Scott présente "Satin Dolls", une évocation des plus belles voix du blues-jazz. En 2015 à l’occasion de l’anniversaire des 100 ans de la naissance de Billie Holiday, B.J Scott a réalisé un vieux rêve en rendant hommage à cette icône et aux grandes chanteuses blues-jazz qu’elle a influencées (Nina Simone, Dinah Washington…). A l’occasion du Saint Jazz, BJ va remonter ce spectacle dans une nouvelle version. Le concert sera également donné le 24 septembre toujours au Botanique 

Sounds Swing Machine (Botanique, 22h30)

Né en octobre 2021 à Bruxelles, le groupe swing maison du Sounds Jazz Club se donne pour mission de faire danser la communauté du lindy hop bruxelloise un jeudi par mois au Sounds. Mais pas seulement. Le Sounds Swing Machine interprète avec panache de magnifiques morceaux de Duke Ellington, Johnny Hodges, Ben Webster, John Kirby, Count Basie, Clark Terry, Rex Stewart… 

Samedi 24 septembre

Hommage à Jean Demannez (Jazz Station, 20h) Musicien (batteur) et homme politique, Jean Demannez a pu mener à bien, entre autres, deux projets qui lui tenaient à cœur : le festival Saint Jazz Ten Noode et surtout la Jazz Station, ancienne gare transformée en lieu dédié au Jazz. 

Jean Demannez

L’orchestre qui lui rendra cet hommage, formé pour la circonstance, est constitué de musiciens qui ont fréquenté régulièrement le Festival ou la Jazz Station et surtout que Jean appréciait : Charles Loos (piano), Natacha Wuyts (chant), Alexandre Cavaliere (violon), André Donni (saxophone/clarinette), Pauline Leblond (trompette), Phil Abraham (trombone), Patrick Deltenre (guitare), Jean-Louis Rassinfosse (contrebasse), Bruno Castellucci (batterie).

Fly Trio (Botanique, 20h) Fly apporte des éléments dans leur jeu qui sont parfois étrange ensemble : d'une part leurs compositions sont un challenge intellectuel, rythmiquement et harmoniquement dense. Malgré cela, leur musique provoque un fort impact émotionnel, ressenti à travers le groove profond et la manière organique avec laquelle ces trois musiciens racontent une histoire ensemble. Après plusieurs années où chaque musicien (Jeff Ballard, Larry Grenadier, Mark Turner) était parti dans d'autres directions, le trio se reforme à nouveau et passe à Bruxelles pour un concert exceptionnel lors du festival Saint Jazz !

Julien Tassin "Solo Acoustic" (Botanique, 21h30) Julien Tassin est un guitariste à l’identité forte qui valorise le pouvoir expressif de la musique. Son jeu est brut, émotionnel, lyrique et surtout sans compromis. A travers ses compositions et ses improvisations, il est constamment en quête d’essence et de pureté. Son travail incorpore des éléments de minimalisme, d’ambient, d’avant-garde et de musique répétitive dans des compositions basées sur le blues, le jazz, la musique d'avant-garde et le rock.

Rahona Feat. Manuel Hermia (Botanique, 22h30) A l’origine de Rahona qui signifie nuages en malgache, il y a la rencontre entre deux guitaristes aux racines aussi différentes que complémentaires, Joël Rabesolo (Madagascar) et Julien Marga (France). L’entente immédiate entre les deux guitaristes et leur volonté de créer un projet à géométrie peu commune, un quintet à deux guitares, laissent éclore une identité sonore forte, qui sera la pierre angulaire de Rahona.

Ecoutez Musiq3 Jazz

Sur le même sujet

Les playlists de Musiq3 Jazz "'Round Midnight"

L'actu du Jazz

Le Sounds Jazz Club a surmonté les crises et fait sa rentrée

L'actu du Jazz

Articles recommandés pour vous