Viva Week-End

La balade de Carine : La couque de Dinant

La balade de Carine : La couque de Dinant

© Maison du Tourisme Vallée de la Meuse Namur-Dinant - David Rivir

07 mars 2021 à 05:50Temps de lecture3 min
Par Carine Bresse

Elle trône dans toutes les vitrines des boulangeries pâtisseries de la ville. Elle n'est certes pas la confiserie la plus goûteuse mais on ne peut cependant y résister. Parce qu'elle est à la fois une décoration assimilée à une sculpture en bois et un biscuit pérenne, la couque de Dinant remporte tous les suffrages. Rares sont les touristes qui résistent et nombreux sont celles et ceux à se laisser surprendre par la texture.  

Elle est aussi un joli cadeau et un souvenir de vacances à prix démocratiques. A s’y méprendre, on la confondrait aisément avec une sculpture en bois.

Elle représente tantôt la citadelle de la ville, un mot, un motif enfantin, un panier de fruits, un cœur, un animal, des motifs floraux …La couque de Dinant est une sorte de biscuit extrêmement dur fait de miel et de farine. Son apparence est façonnée dans des moules sculptés dans du bois de poirier, de noyer et de hêtre.

Sa dureté est le résultat d'une cuisson faite à 300 degrés pendant 15 minutes, ce qui caramélise le miel et le rend aussi dur au refroidissement. La préparation et son mode de cuisson unique en fait une délicatesse qui se conserve indéfiniment.

Sa lointaine origine remonterait au 15e siècle, lors du siège de la ville par Charles le téméraire. Les Dinantais, privés de victuailles, ne disposaient que de miel et de farine. Forts de leur imagination, ils préparèrent une pâte et la firent cuire. Afin de réaliser des motifs particuliers, ils imprimèrent les biscuits dans le négatif des dinanderies et obtinrent ainsi des dessins très variés.

Comment la déguster

Si la couque est si dure comment donc la manger afin de ne pas la gaspiller ? Le truc est de la déguster comme un caramel. Il suffit de casser un morceau et de le laisser fondre en bouche pour permettre aux arômes de miel de se libérer. On peut également la tremper dans le café ou dans le thé.

Les moins téméraires et les plus prudents qui préfèrent épargner leur dentition se contenteront d'en faire une jolie décoration murale.

Il existe aussi la couque de Rins, du nom de l'ouvrier pâtissier qui l'a créé. Il s'agit d'une variante de la couque de Dinant mais plus molle et par conséquence plus facilement comestible, parce qu'on y a ajouté du sucre. Elle est cependant moins connue que son aïeul.

 

L'autre spécialité de Dinant c’est la flamiche, une délicieuse tarte au fromage. Parce que cette spécialité doit se déguster chaude à la sortie du four, vous en trouverez peu dans les pâtisseries en vitrine. Elle n'est disponible que sur commande.

On la déguste chaude avec un vin de Bourgogne. La légende dit que la flamiche trouve son origine dans la clairvoyance d'une fermière de Romedenne. Se rendant à Dinant avec les produits de sa ferme pour les vendre au marché, elle fit une chute et dans son cabas se retrouvèrent mélangés le beurre, les œufs et le fromage. Elle courut chez une amie en train de cuire le pain. Elle enfourna le mélange, ce qui donna naissance à la flamiche.

Tout comme la couque, la flamiche a sa confrérie dont les membres défendent vaillamment les produits de leur terroir.

La dinanderie

La balade de Carine : La couque de Dinant
La balade de Carine : La couque de Dinant © Maison du Tourisme Vallée de la Meuse Namur-Dinant

Dinant recèle d'autres merveilles et spécificités comme la dinanderie, l'art de travailler les ustensiles : il s’agit d’imprimer par martellement des motifs sur des plateaux, des chaudrons en cuivre, … Les premiers dinandiers auraient exercé à Dinant au 14e siècle.

Le sax

S'il a été breveté à Paris le 21 mars 1846, le saxophone voit le jour à Dinant de l'imagination du belge Adolphe sax, né à Dinant. Le musicien et ingénieux facteur d’instrument a également conçu le saxhorn, plus proche du tuba.

Le saxophone est généralement fabriqué en laiton même s’il en existe aussi en cuivre, argent, plastique ou or.

En toute logique, Dinant est également l’une des capitales du jazz d’Europe.

Pour plus de balades en Belgique et ailleurs, rendez-vous dans Viva Week-end les samedis et dimanches de 6h à 9h sur VivaCité.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

La balade de Carine : Héron

Viva Week-End

La balade de Carine : La vallée de la Molignée

Viva Week-End

Articles recommandés pour vous