La B.D. "Les Enfants de la Résistance" bientôt traduite en allemand

La B.D. "Les enfants de la résistance" bientôt traduite en allemand

© Tous droits réservés

08 mai 2020 à 05:00Temps de lecture3 min
Par Charlotte Legrand

Le premier album a vu le jour il y a 5 ans, le 8 mai 2015. Depuis, Vincent Dugomier et Benoît Erst ont sorti 6 tomes de leur bande dessinée consacrée à la seconde guerre mondiale. La série connaît un succès grandissant. Les auteurs sont même courtisés par le monde du cinéma.

Le dessinateur Benoît Erst rêvait d'une BD sur la guerre

Une bande dessinée sur la guerre ? Au début, c’était non. Clair, net, précis. "Je ne voulais pas d’un projet sur la guerre, avec des histoires de soldats", explique Vincent Dugomier, le scénariste.

Mais le dessinateur, Benoît Erst, en rêvait depuis toujours ! Pourquoi ne pas adopter le regard des civils ? Raconter la Résistance, ces jeunes et ces moins jeunes qui y ont participé ? Et voilà que les deux hommes se découvrent deux grands-pères résistants… l’affaire était entendue. "A ce moment-là on s’est dit : 'On va faire une histoire qui se passe dans un village, avec des enfants. C’est l’occupation, ils sont confrontés à la guerre mais ils ne veulent pas subir et vont entrer en résistance'".

La série raconte la guerre de façon chronologique
La série raconte la guerre de façon chronologique © Vincent Dugomier

Les auteurs se plongent dans une masse de documents impressionnante, pour bâtir un récit chronologique sur la deuxième guerre mondiale. "On voulait montrer que la Résistance, au début, c’était du bricolage. Elle est devenue peu à peu plus efficace. Souvent aussi, on pense que les résistants étaient armés. Mais la plupart ne l’étaient pas ! On peut faire tant de choses, autrement. Et nos héros sont évidemment pacifiques, mais ils se révoltent contre des abus, la tyrannie. On espère que cela fasse réfléchir nos jeunes lecteurs, sur le monde d’aujourd’hui aussi".

Beaucoup de rencontres avec les jeunes, en classe notamment

Vincent Dugomier et Benoît Erst se rendent régulièrement dans des classes. Ils sont toujours étonnés du "feu de questions" auquel ils sont soumis. "Les jeunes sont captivés ! Ils veulent savoir un tas de choses sur la guerre 40-45 ! Ils sont aussi en empathie avec ce qui se passe ailleurs dans le monde. Les bombardements, les drames, les réfugiés. Et puis, ils se demandent aussi ce qu’ils auraient fait, à la place des Enfants de la Résistance…"

Ferdinand et sa sœur Léa, fans de la série

La bande dessinée s’est déjà écoulée à plus de 500.000 exemplaires.

Ferdinand, un Sonégien de 13 ans, passionné d’histoire, possède tous les tomes dans sa bibliothèque. C’est un grand fan de la série. "J’attends d’ailleurs avec impatience la sortie du numéro 7 !", nous confie l’adolescent. Ce qu’il apprécie ? "Le concept de voir la guerre à travers les yeux des enfants. Je trouve aussi que les dessins sont très réalistes. Les armes, les uniformes, etc. Quant à l’histoire, elle est vraiment intrigante, pleine de suspense !"

Déjà 6 tomes parus aux éditions Le Lombard
Déjà 6 tomes parus aux éditions Le Lombard © V.D.

Modeste, Vincent Dugomier a du mal à ne pas rougir devant tant de compliments, "je n’en reviens pas du succès de la série". Un septième tome est en préparation. "La série va certainement arriver à une dizaine de tomes. Après, on aimerait raconter l’enfance d’un des personnages, un personnage venu d’Allemagne, réfugié. Il s’agit d’une petite fille dont les parents étaient antinazis. On va raconter quel était le sort des gens qui n’étaient pas en phase avec Adolf Hitler".

Des rencontres marquantes avec des témoins de la guerre

Les bandes dessinées sont déjà traduites en néerlandais, en castillan. "Elles le seront bientôt en allemand. C’est prévu pour septembre. J’espère que cela me permettra de faire des rencontres, en Allemagne".

En 5 ans, les auteurs ont recueilli une grande quantité de témoignages. "Beaucoup de témoins d’époque, des survivants des camps de la mort, des enfants de résistants. On reçoit du courrier, des livres édités à compte d’auteur, des publications locales. Cela nous aide beaucoup, même si nous ne retranscrivons jamais mot pour mot un témoignage. Cela permet de creuser la psychologie des personnages, de mieux comprendre comment était perçue la résistance dans l’opinion publique… Avec cette série, nous tenons à raconter des histoires accessibles au grand public, mais des histoires pertinentes. Nous savons que beaucoup d’adultes nous lisent".

 

Bientôt un film ou une série à la TV?
Bientôt un film ou une série à la TV? © V.D.

Y aura-t-il une adaptation au cinéma ? Ou sous forme de série, à la télévision ? C’est possible. "Nous avons déjà été approchés une fois ou deux, mais cela nous aurait imposé un rythme accéléré. Si vous voulez, ils voulaient connaître la fin de la série avant qu’elle ne soit sortie en BD et cela nous ne le voulions pas ! On pense que ça se fera un jour, mais on n’est pas très pressé. Notre but, est de faire une BD avant tout. L’adapter pour l’audiovisuel, ça peut être chouette, mais il faudra quand même certaines garanties !"

La B.D. "Les Enfants de la Résistance" bientôt traduite en allemand
La B.D. "Les Enfants de la Résistance" bientôt traduite en allemand © Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous