Politique

La Belgique a bloqué des avoirs russes pour une valeur de 200 milliards d’euros

© © Tous droits réservés

05 avr. 2022 à 10:41 - mise à jour 05 avr. 2022 à 13:55Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet, avec B. Hupin

Conformément aux sanctions économiques et financières prises à l’égard de la Russie, la Belgique a bloqué des transactions financières pour un montant de 196,4 milliards d’euros. Elle retient en plus des actifs pour une valeur de 2,7 milliards d’euros. Ce sont donc près de 200 milliards d’euros qui sont ainsi bloqués.

Des biens saisis et bloqués dans les ports belges

Ces chiffres, nous ont été communiqués par le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V).

Actuellement, 2,7 milliards d’euros d’actifs sont gelés en Belgique. Il s’agit des avoirs de 877 personnes et de 62 entités qui figurent sur la liste des sanctions européennes et qui font l’objet de mesures de gel.

Les Douanes belges ont contrôlé 23.191 conteneurs dans les ports du pays. 20.601 conteneurs ont été libérés après inspection. Une infraction a été constatée sur trois conteneurs renfermant des produits de luxe.

Actuellement, 1436 conteneurs de transbordement sont en attente d’une inspection supplémentaire dans le port d’Anvers.

Dans le port de Zeebruges, 1130 conteneurs sont en attente et 1000 véhicules de luxe destinés à des Russes ont été bloqués.

Les biens bloqués par les douanes belges sont des envois provenant de l’extérieur de l’Union européenne et qui ont été vendus à des clients russes. Ces envois étaient déjà en route lorsque les sanctions à l’égard de la Russie ont été décrétées.

De nombreuses transactions financières bloquées

Outre les biens saisis par les douanes belges, la Belgique a bloqué d’importantes transactions financières impliquant des Russes. Au total, ces transactions représentent un montant de 196,4 milliards d’euros.

Il s’agit là de transactions bloquées suite aux sanctions européennes visant à empêcher la Russie d’accéder aux marchés financiers internationaux.

La présence à Bruxelles d’Euroclear, l’une des principales sociétés mondiales spécialisée dans le règlement de transactions financières sur titres, explique probablement, en bonne partie, l’ampleur du montant, près de 197 milliards d’euros, bloqués en Belgique.   Contactée par la rédaction, Euroclear ne communique aucun montant.  La société confirme toutefois qu'en ligne avec sa politique de respect des législation, elle a pleinement mis en oeuvre les sanctions internationales à l'égard de la Russie. 

Sur le même sujet...

JT du 01/04/2022

Sur le même sujet

Les ports belges se préparent aux conséquences d’un nouveau paquet de sanctions contre la Russie

Politique

Guerre en Ukraine : la Suisse a gelé 5,75 milliards de francs d'avoirs russes

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous