Cuisine

La bière sans alcool peut-elle devenir une boisson fonctionnelle ?

Corona invente la bière sans alcool enrichie en vitamine D.

© courtesy of Corona

11 janv. 2022 à 10:50Temps de lecture1 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

En manque de soleil ? Offrez-vous une mousse pour faire le plein en vitamine D ! Voilà la promesse de la toute dernière recette de la bière Corona.

Une première mondiale qui devrait abreuver un rayon tout nouveau, celui des boissons sans alcool fonctionnelles. On vous explique.

Corona lance une bière enrichie à la vitamine D

Les bières sans alcool peuvent-elles devenir des boissons fonctionnelles, ces breuvages santé qui boostent notre bien-être grâce à leur ajout de minéraux, de vitamines ou d'acides aminés ?

C'est le pari de Corona, la fameuse mousse qu'affectionnait le président Chirac. La marque mexicaine a prévu de lancer ce mois-ci au Canada une nouvelle recette qui devrait faire date dans l'univers houblonné.

Elle contient de la vitamine D à hauteur de 30% des recommandations journalières.

Corona a confié avoir dû réaliser plusieurs essais avant de trouver la formule adéquate : la vitamine D est sensible à l'oxygène, à la lumière et ne se dissout pas facilement dans l'eau.

L'enseigne n'a pas choisi n'importe quel moment dans l'année pour lancer sa nouveauté. Elle a attendu l'hiver, le moment où l'on manque le plus de vitamine D en raison de la plus faible présence du soleil, principale source de cette substance vitale.

Dénuée de toute goutte d'alcool, cette bière enrichie en vitamine D ne contient que 60 calories pour une contenance de 33 cl.

Le "sans alcool" croît et prospère

Cette innovation ajoute une toute nouvelle catégorie dans l'univers florissant des boissons sans alcool ou faiblement dosées. Un rayon en plein boum et dont l'avenir prometteur fait saliver de nombreux industriels.

D'ici 2024, les ventes de ces alternatives aux liquides alcoolisés habituels devraient bondir de 31%, d'après le cabinet d'experts IWSR. Ces nouvelles recettes intéressent de jeunes consommateurs, qui préfèrent boire moins et attendent de leurs boissons (alcoolisées ou non) qu'elles leur fassent du bien.

Sur le même sujet

Brussels Kvas : une bière d'Europe de l'est remixée

Made in Belgium

Carlsberg redoute une année compliquée en raison de l'inflation et du Covid

Economie

Articles recommandés pour vous