Bundesliga - Football

La Bundesliga reprend avec 11 Belges, du public et l'ogre Bayern comme favori malgré les incertitudes

Reprise de Bundesliga

© Belga/ RTBF

Le Borussia Dortmund sera-t-il capable de mettre des bâtons dans les roues d’un Bayern surpuissant ? C’est la question que tout le monde se pose à la veille de la saison 2020-2021 de Bundesliga dont les Bavarois sont les grands favoris. Le 'Recordmeister' a terminé la saison dernière en boulet de canon avec 24 victoires en 25 matches pour décrocher un 8e titre consécutif et a terminé le travail en beauté avec un sacre mémorable en Ligue des Champions.

Le Bayern dépendant du mercato, le Borussia déjà résigné ?

Thiago Alcantara
Thiago Alcantara BEN STANSALL - AFP

Pourtant son entraîneur révélation Hans-Dieter Flick n’a pas paru particulièrement enthousiaste avant les débuts bavarois en championnat, prévus ce vendredi contre Schalke 04. "Je ne sais pas qui va nous quitter et qui va encore arriver. Ce n’est pas très optimal", avait-t-il déclaré en semaine avec un brin de pessimisme plutôt justifié. Ce jeudi, Karl-Heinz Rummengge a confirmé que le Bayern avait trouvé un accord avec Liverpool pour le transfert de Thiago Alcantara. L'avenir de David Alaba est lui aussi incertain alors que Philippe Coutinho est rentré au Barça et Ivan Perisic à l’Inter. Il peut toutefois se consoler avec l’arrivée du déroutant Leroy Sané.

Si plusieurs interrogations subsistent à Münich, à Dortmund on campe plutôt sur des idées arrêtées. "L’équipe actuelle de Hansi Flick est peut-être la meilleure équipe du Bayern de tous les temps", assure plutôt résigné Hans-Joachim Watzke, patron du BVB.

Il faut dire que les Borussen n’ont pas fait de folies sur le marché des transferts après le départ d’Achraf Hakimi avec l’arrivée 'gratuite' de Thomas Meunier et celle du jeune anglais de 17 ans Jude Bellingham contre 26 millions d’euros.

Arrivé à 13 points du Bayern la saison dernière, le Borussia avait flanché juste après la confrontation directe perdue face au Bavarois. Sur les six derniers "Klassiker" disputés en championnat, le BVB s’est d’ailleurs incliné cinq fois et devra donc soigner les deux rendez-vous annuels face à son grand rival s’il veut avoir son mot à dire. Avec son trio belge Meunier – Witsel – Hazard, Dortmund tentera pour le moins de partir du bon pied samedi en recevant le Borussia Mönchengladbach, 4e la saison dernière.

Le RB Leipzig vise quant à lui "la 3e place", assure son coach Julian Nagelsmann. Malgré la belle épopée en Ligue des Champions avec une demi-finale inespérée, Leipzig ne semble pas encore en mesure de franchir ce palier qui lui permettrait d’ambitionner un premier titre de champion d’Allemagne. L’équipe de Nagelsmann est elle aussi restée assez calme sur le marché des transferts après les départs de ses attaquants Timo Werner et Patrick Schick. Le football offensif prôné par son entraîneur suffira-t-il pour garder le même rendement que l’an dernier ?

Onze joueurs dans la délégation Belge dont quatre nouveaux venus

Thomas Meunier et Axel Witsel
Thomas Meunier et Axel Witsel THILO SCHMUELGEN - AFP

Onze joueurs vont représenter la Belgique lors de la prochaine saison de Bundesliga. C’est deux de plus que la saison dernière. Alors que Birger Verstraete et Ismail Azzaoui ne font plus partie de la délégation noir-jaune-rouge en Allemagne, quatre nouveaux joueurs sont arrivés.

Il s’agit de Thomas Meunier, de l’ancien standardman Dimitri Lavalée (Mayence), de l’ex-Mouscronnois Nathan De Medina (Arminia Bielefeld) et d’Orel Mangala qui retrouve l’élite après deux ans en D2 avec Stuttgart.

Les feux des projecteurs seront bien évidemment pointés sur le Diable rouge du Borussia Dortmund qui formera un trio belge à suivre de très près avec Axel Witsel et Thorgan Hazard. A 29 ans, l’ancien joueur du PSG s’est lancé un nouveau défi et devra faire oublier les chevauchées d’Achraf Hakimi sur l’aile droite.

"LAllemagne a des stades magnifiques, des clubs magnifiques, un vrai passé, une vraie histoire avec le football un peu comme en Angleterre et c’est ça que je recherchais. C’est ça dont j’avais besoin. Dortmund était une volonté, ça n’a pas été un choix du style "bon il n’y a que Dortmund, on signe à Dortmund". Non ! J’avais plein de choix et Dortmund était pour moi la plus grande évidence", nous confiait-il en août dernier.

 

Sebastiaan Bornauw
Sebastiaan Bornauw SASCHA SCHURMANN - AFP

Touché aux ischio-jambiers en amical il y a quelques semaines, Meunier a récupéré et a notamment joué face à l’Islande avec les Diables rouges. Il devrait donc être fin prêt pour ses grands débuts en Bundesliga face au Borussia Mönchengladbach samedi. Des débuts qu’il pourra faire devant son public puisqu’un accord a été trouvé en Allemagne afin que les stades puissent accueillir 20% de leur capacité.

Aux côtés de l’indéboulonnable Axel Witsel, toujours aussi indispensable et constant, Thorgan Hazard tentera lui de rééditer son excellente première saison avec le BVB qu’il avait conclue avec 7 buts et 13 assists au compteur en devenant au passage le meilleur buteur belge de l’histoire de la Bundesliga avec 38 buts.

Le trio belge du BVB ne sera pas le seul à observer de près. Le tandem du Hertha Berlin Dedryck BoyataDodi Lukebakio a pris du galon et veut confirmer après la 11e place des Berlinois l’an dernier. Même constat pour Sebastiaan Bornauw, auteur d’une bluffante première saison avec le FC Cologne. Buteur à six reprises, l’ancien défenseur d’Anderlecht visera avant-tout le maintien et pourquoi pas une première sélection avec les Diables rouges à 21 ans.

Valeur sûre de Wolfsburg, Koen Casteels entamera lui sa 7e saison en Allemagne avec des 'Loups' ambitieux tandis que Benito Raman et Schalke 04 sont attendus au tournant après une fin de saison 2019-2020 catastrophique.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous