RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Luxembourg

La Chambre de Commerce du Luxembourg Belge veut une table ronde pour trouver rapidement des des solutions à la pénurie de main d'oeuvre

La Chambre de Commerce veut une table ronde pour trouver des pistes de oslutions à la pénurie de main d'oeuvre
26 août 2021 à 04:00Temps de lecture1 min
Par Philippe Herman

Les entreprises manquent de main d'œuvre ! Le phénomène n'est pas neuf mais il devient de plus en plus aigu. La crise sanitaire n'a rien arrangé que du contraire. Et aujourd'hui, la Directrice de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Luxembourg Belge en appelle à tous les opérateurs, aux chefs d'entreprises et aux Politiques. Bernadette Thény veut organiser une table ronde dans les prochaines semaines pour dégager des solutions, Elle en a gros sur le coeur, parce qu’elle est régulièrement elle est confrontée aux témoignages de chefs d'entreprises... " Bien que nous soyons en plein croissance, nous nous demandons si, face à la pénurie de main d’œuvre, il ne faudrait pas lever le pied … "  Les raisons de cette pénurie sont multiples :  la dévalorisation des métiers techniques, l'attrait du Grand-Duché de Luxembourg voisin, etc. Et puis la crise sanitaire n'a rien arrangé, particulièrement dans un secteur comme l'Horeca. De nombreux restaurateurs ont perdu un sommelier un cuisinier. Des personnes qui ont trouvé du travail dans un autre secteur, avoir un horaire qui lui permette plus de profiter de sa famille !

Il faut aussi faire face aujourd'hui à une valeur travail qui n'a plus, pour beaucoup, particulièrement chez les jeunes, la même valeur qu'il y a 20 ou 30 ans. Dès lors pour la Directrice de la Chambre de Commerce, les patrons devraient se remettre en question et se dire, " comment mieux " manager " mon équipe, comment faire en sorte que les travailleurs adhèrent d’avantage aux objectifs, aux valeurs de l’entreprise. Il y en a qui le font très très bien mais il y en a d’autres qui pensent que c’est naturel et que les membres du personnel doivent suivre mais ce n’est plus comme ça aujourd’hui ! " conclut Bernadette Thény. Elle veut rapidement organiser cette table ronde parce qu’elle est trop souvent contactée par des chefs d’entreprises, qui, ayant constaté les différents opérateurs, demandent à la Chambre de Commerce quelle est la procédure pour engager du personnel étranger, un refrain que Bernadette Thény aimerait ne plus entendre !

Sur le même sujet

Enseignement : un étudiant sur deux seulement se forme à un métier en pénurie en FWB

Articles recommandés pour vous