L'actu du Jazz

La chanteuse de jazz belgo-tonkinoise Bébé Suong est décédée

Marc Danval, Bébé Suong

© © Tous droits réservés

24 août 2022 à 09:13 - mise à jour 24 août 2022 à 09:15Temps de lecture1 min
Par Arnaud Quittelier avec Belga

La chanteuse de jazz Bébé Suong est décédée, mardi soir, à l'âge de 89 ans, quelques heures après avoir finalisé son dernier projet artistique, a indiqué sa famille, mercredi matin, à l'agence Belga.

Née en décembre 1932 au Vietnam, sous le nom d'Andrée Giroud, la chanteuse de jazz belgo-tonkinoise Bébé Suong est décédée mardi soir, peu après 21h00, à son domicile de Wasseiges, en province de Liège. Lorsque son père violoniste a quitté la direction de l'opéra de Hanoï, Bébé Suong a vécu en France, dans la région de Lyon, avant de s'installer en Belgique, dans la Cité ardente notamment.  Au cours de sa carrière internationale de chanteuse et chef d'orchestre, Bébé Suong s'est produite dans les casinos de Knokke et de Dunkerque, à l'hôtel Hilton de Bruxelles, dans divers clubs de jazz bruxellois et anversois. L'artiste a également effectué des tournées à l'étranger, au Congo belge notamment, à l'époque pour la Sabena. Elle a aussi foulé les scènes de plusieurs festivals en Wallonie, à Comblain-la-Tour, Huy et Namur. Entre autres prix et reconnaissances diverses, Bébé Suong a obtenu un disque d'or pour ses titres "Rio de Janeiro", cinquième au hit-parade en 1955, et "Nana".

Bébé Hong Suong - Rio de Janeiro

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sa carrière avec Marc Danval

En 2018, recevant une lettre de la chanteuse, Marc Danval retrace une partie de sa carrière dans son émission "La Troisième Oreille" sur La Première.

Les perles de Marc Danval : Bébé Suong "For Sentimental Reasons"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Toots et Piaf

Plus récemment, à l'occasion de son 85e anniversaire, Bébé Suong a enregistré un album illustrant sa carrière artistique, dans lequel elle a inclus une interprétation en hommage à l'harmoniciste bruxellois Toots Thielemans, décédé en 2016. Quelques heures avant de s'éteindre, mardi soir, Bébe Suong avait finalisé une version personnalisée inédite de "L'Hymne à l'amour" d'Édith Piaf, enregistrée lors de la pandémie avec le guitariste gantois Peter Hertmans, le pianiste gantois Tars Lootens, le contrebassiste bruxellois Jean-Louis Rassinfosse et le percussionniste Jean-Luc Van Lommel, également son époux. Marc Danval évoquait cet enregistrement dans son émission "La Troisième Oreille" en septembre 2021.

Les perles de Marc Danval : Bébé Suong "L'Hymne à l'amour"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ecoutez Musiq3 Jazz

Sur le même sujet

Du 20 au 24 septembre, 5 des plus belles voix jazz féminines belges au Marni de Bruxelles

L'actu du Jazz

Découvrez les playlists de la radio "Musiq3 Jazz"

L'actu du Jazz

Articles recommandés pour vous