RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

La Chine inflige à Didi, le "Uber chinois", une amende de 1,2 milliard d'euros

Le siège de Didi, le "Uber" chinois, à Pékin, le 2 juillet 2021
21 juil. 2022 à 08:05Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alice Dulczewski

Le régulateur chinois de l'internet a annoncé jeudi infliger une amende de 8,03 milliards de yuans (près d'1,2 milliard d'euros) à Didi, le géant local du VTC, après une longue enquête sur le "Uber chinois".

Dans son communiqué, l'Administration chinoise du cyberespace motive sa décision par des "preuves incontestables" que l'entreprise a violé la loi chinoise, notamment en matière de sécurité d'internet et de protection des données personnelles.

Le montant de l'amende représente plus de 4% du chiffre d'affaires annuel de Didi en 2021.

Stockage illégal d'informations personnelles

Les géants du numérique sont depuis 2020 sous pression des autorités chinoises, qui multiplient les coups contre les puissantes entreprises de l'internet pour des questions de concurrence et de données personnelles.

Le régulateur reproche à Didi d'avoir stocké illégalement des informations personnelles de plus de 57 millions de chauffeurs dans un format qui n'est pas suffisamment sécurisé.

L'entreprise de VTC est également condamnée pour avoir analysé les données de passagers à leur insu, dont des photos présentes dans leurs téléphones portables.

Sur le même sujet

Vol massif de données en Chine : des cadres d’Alibaba convoqués

Monde

Articles recommandés pour vous