Red Flames

La coach française Diacre espère "un feu d’artifice" en ce 14 juillet face aux Flames

La coach française Diacre espère 'un feu d'artifice" en ce 14 juillet face aux Flames : "Mais on s'attend à un match difficile"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 juil. 2022 à 05:00Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Les Red Flames doivent relever un sacré défi ce jeudi pour leur deuxième match dans cet Euro féminin 2022. Notre équipe nationale doit en effet se frotter à la France sur le coup de 21h (en direct sur Auvio et Tipik), un adversaire loin d’être abordable qui plus est un 14 juillet, jour de fête nationale pour nos voisins.

"On aura forcément une petite pensée pour la fête nationale, notamment au moment de l’hymne. Ce sera à nous de bien finir (le travail) pour ce 14 juillet, j’espère que ce sera notre feu d’artifice", a déclaré la sélectionneuse française Corinne Diacre au micro de notre envoyé spécial Erik Libois à la veille de ce duel.

Victorieuse 5-1 face à l’Italie lors de son premier match dans cet Euro (5-0 à la mi-temps), la France fait office de grande favorite pour ce match mais Diacre sait que son équipe ne peut pas sous-estimer la Belgique, tenue en échec par l’Islande dimanche dernier. "On n’a pas l’habitude de jouer la Belgique et je connais bien le coach Ives Serneels, ça va être un moment particulier. La Belgique, c’est une belle équipe. Je pense qu’elle a raté son premier match et qu’elle aura donc à cœur de faire un très bon deuxième match contre son voisin. On s’attend à un match difficile mais orienté vers l’avant car la Belgique aura besoin de prendre des points."

Un cran au-dessus de leurs adversaires dans cette poule, les Bleues voient déjà plus loin que ce deuxième match face à la Belgique et ambitionnent un titre de championnes d’Europe. "C’est un titre qui manque à notre fédération et on sent qu’avec les moyens qu’on nous a donnés, c’est peut-être le bon moment. Mais on sait que d’autres équipes ont cette ambition. On a un peu plus de talent avec le travail qui est fait dans nos clubs, les moyens que la fédération met pour le football pratiqué par les femmes. Tout cet effort bénéficie aux jeunes joueuses. On espère que la discipline en sortira grandie à la fin de cet Euro", a encore déclaré Diacre.

Sur le même sujet

Wendie Renard sur Janice Cayman : "ça reste une très bonne amie mais on va chacune tout donner pour notre pays"

Euro féminin

Articles recommandés pour vous