Regions Bruxelles

La Cocof cherche des solutions pour le transport scolaire dans l'enseignement spécialisé

© Getty Images

La Commission communautaire française (Cocof) a mis en place un call center pour répondre aux questions des parents d'élèves scolarisés dans l'enseignement spécialisé afin de trouver des solutions pour assurer le transport scolaire de ceux-ci, a annoncé mardi le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, en charge des personnes handicapées.

Le transport scolaire souffre d'une importante pénurie de chauffeurs en Wallonie et à Bruxelles. Selon les chiffres de la Fédération belge des exploitants d'autobus et d'autocars (FBAA), il en manque environ 150, une situation qui met en péril certains ramassages scolaires. Dans l'enseignement spécialisé à Bruxelles, des circuits n'ont pu être organisés. 

Des solutions alternatives sont activement recherchées avec les écoles

"Des solutions alternatives sont activement recherchées avec les écoles. Dix nouveaux circuits vont être mis en place très rapidement", a indiqué Rudi Vervoort.

La Cocof se charge à Bruxelles d'organiser les parcours, de fournir aux directeurs, transporteurs et accompagnateurs les informations nécessaires, de recruter et de former des accompagnateurs, de gérer les contrats avec les sociétés de transport, etc.

Crise sanitaire et énergétique

Contrairement à la Wallonie, le transport scolaire dans l'enseignement spécialisé est assuré uniquement par des sociétés privées. La crise sanitaire mais également la crise énergétique ont provoqué des difficultés de recrutement de chauffeurs alors que nombre d'entre eux ont quitté le métier. 

La Cocof organise 235 circuits de bus permettant de transporter quelque 3000 enfants quotidiennement. En ce moment, 33 circuits sont touchés, soit pas moins de 300 familles concernées. 

L'ensemble des familles touchées ont été prévenues par courrier. L'administration a rencontré les écoles concernées. Une trentaine d'accompagnateurs scolaires ont été réaffectés pour accompagner certains élèves en transport en commun ou à pied quand c'est possible.

Un call center est accessible de 8h00 à 18h00 au numéro gratuit 02/526.72.72. La priorité est mise sur les enfants qui ont le plus besoin d'un transport, a-t-on souligné chez Rudi Vervoort. Diverses solutions sont mises en œuvre qui passent notamment par des taxis équipés pour les personnes à mobilité réduite et le service taxibus de la STIB. Les écoles font aussi preuve de créativité et de solidarité via les parents.

Au JT de 19h30 (31/8/2022) :

Sur le même sujet

"Ils ne comptent pas": des élèves de l'enseignement spécialisé sans transport scolaire

Mobilité

Enseignement secondaire : polémique autour de la présence d’une interview de Rajae Maouane dans un manuel scolaire

Politique

Articles recommandés pour vous