Regions Liège

La commune de Malmedy organise la première consultation de la population post-covid

Entre les sorties 12 et 13, le long de l'autoroute Verviers-Prüm, les quatre éoliennes Aspiravi

© Tous droits réservés

26 août 2020 à 14:14Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

C’est la première application des nouvelles procédures en matière d’enquêtes publiques : le groupe gantois Aspiravi vient de convoquer, pour dans un mois, une réunion d’information sur un projet de quatre éoliennes à implanter à Malmedy. Une double réunion, virtuelle et présentielle.

C’est un arrêté de pouvoirs spéciaux pris par le gouvernement wallon en juin dernier : les règles de consultation de la population ont été modifiées, jusqu’à la fin décembre. Les promoteurs d’un projet peuvent s’abstenir de rassembler les riverains. Ils peuvent se contenter de diffuser électroniquement des images, pendant deux jours, puis d’ouvrir une ligne téléphonique pour que les citoyens puissent poser les questions à intégrer dans les études d’incidences. C’est évidemment une conséquence de la pandémie.

Le groupe Aspiravi a choisi… de ne pas choisir : il va récolter les avis et observations à distance, mais il va quand même organiser une séance "classique", l’avant-dernier mardi de septembre. Afin de respecter les mesures de distanciation, il est cependant nécessaire de s’inscrire : le nombre de places est limité. Dans l’attente, les détails sur ce dossier n’ont pas été divulgués.

Articles recommandés pour vous