RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Luxembourg

La commune de Wellin achète le bâtiment où devait s'installer la maison de détention

14 juil. 2022 à 16:55 - mise à jour 15 juil. 2022 à 06:02Temps de lecture3 min
Par Jordane Meyer

Le conseil communal de Wellin s’est tenu en urgence ce jeudi soir, à 18h30. Un seul point était à l’ordre du jour : l’acquisition d’un bâtiment situé à Chanly, l’ancienne résidence des sœurs franciscaines, qui devait initialement devenir une maison de détention. Un projet porté par la Régie des bâtiments et le SPF Justice. Mais face à l’opposition citoyenne, la commune a décidé de contrer ce projet, mais pas sans conséquences financières.

"La Régie demande 10% de dédommagement"

Si les actes devaient être signés début juin, ils le seront finalement ce vendredi, au lendemain du conseil communal. Une situation difficile à comprendre pour l’opposition. "On a eu un conseil le 8 juin dernier, qui était déjà en urgence, afin de signer les actes de vente le plus rapidement possible", explique Bruno Meunier, chef de file de la minorité. "Le bourgmestre Benoit Closson m’a informé que la signature avait été reportée à plusieurs reprises parce que la Régie des bâtiments souhaitait porter le dossier en justice car ils se sentent lésés. Ils demandent 10% de dédommagement du montant de l’achat, soit une trentaine de milliers d’euros puisque la commune a fait une offre de 335.000 euros pour ce bâtiment. Le point a donc été modifié par rapport au dernier conseil du 8 juin. Le bourgmestre m’a aussi informé que Vivalia, qui est propriétaire du terrain, ne voulait pas signer les actes tant que le dossier en justice ne serait pas réglé. Un Conseil d’Administration de l'intercommunale s’est tenu mardi et ils ont finalement changé d’avis. Maintenant, ils veulent bien signer et décident même de la date !"

De son côté, le bourgmestre de Wellin tient à mettre les choses au clair à propos des 10% évoqués. "Cela ne repose sur aucun fondement juridique, explique Benoit Closson. De manière générale, il y a un compromis de vente qui est signé, dans lequel il est prévu que la partie qui refuse de signer l'acte authentique notarié doit payer à l'autre partie une indemnité qui correspond à 10% du montant d'achat. Mais pour cela, il faut un contrat signé et ce n'est pas le cas ici. La réclamation de la Régie des bâtiments ne repose sur aucun justificatif légal."

Une minorité absente du conseil

Concernant le projet en lui-même, la minorité a toujours fait savoir que le lieu pour implanter une maison de détention, à savoir le village de Chanly, ne lui convenait guère. "Nous étions contre le projet dans ce village rural qui n’entre pas dans les objectifs de réinsertion sociale, reprend Bruno Meunier. Il y a des problèmes de mobilité et pas assez d’entreprises à proximité. Nous avons également été mis devant le fait accompli en mars-avril alors que la majorité était au courant du projet depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois. Nous nous étions abstenus en juin par rapport à la méthode de la majorité. Nous sommes surpris parce que nous achetons un bâtiment pour sauver les erreurs de la majorité et en l’occurrence, du bourgmestre. Nous ne sommes pas au courant de grand chose, le dossier est nébuleux, nous ne savons même pas ce que nous allons faire de ce bâtiment."

La minorité, tenue informée de ce conseil en urgence le mercredi soir à 22h, ne s'est pas présentée à la séance du lendemain. Un fait "lamentable" selon le bourgmestre Benoit Closson:" Le conseil s'est bien passé étant donné que nous n'étions qu'entre nous, entre majorité. C'est dommage que l'opposition joue la politique de la chaise vide. Dès que j'ai eu des nouvelles du notaire, j'ai contacté en priorité le chef de groupe de la minorité. Il a décidé de ne pas assumer son mandat de conseiller communal, c'est son droit mais c'est regrettable."

Malgré l'absence de la minorité, le point a été voté à l'unanimité. La signature des actes se fera ce vendredi 15 juillet. La Régie des bâtiments, quant à elle, n'a pas souhaité s'exprimer sur le dossier.

Loading...

Articles recommandés pour vous