Cuisine

La consommation d'insectes va exploser mais pas spécialement dans nos assiettes

La consommation d'insectes va exploser mais pas spécialement dans nos assiettes.

© Bloomberg Creative Photos

11 oct. 2022 à 12:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Grillons, vers, cafards, criquets... Le potentiel d'avenir de la consommation d'insectes est connu mais le succès (toujours) attendu de cette nouvelle alimentation ne devrait pas se traduire dans le contenu de nos assiettes. Tout devrait se passer dans celle des animaux.

La consommation humaine reste très marginale

En burger, en chips, en condiments ou même mélangés à des épices... Il existe aujourd'hui une ribambelle d'idées culinaires pour préparer les insectes comestibles et les faire apprécier aux plus récalcitrants. L'entomophagie ne cesse d'être présentée comme une véritable solution d'avenir tant pour nourrir 9,5 milliards d'êtres humains prévus en 2050 que pour réduire l'empreinte carbone de l'agriculture. Par comparaison, l'élevage de poulets générerait des émissions 32% à 167% plus élevées que celui de vers de farine.

De la théorie à la pratique, il y a cependant tout un monde puisqu'un article de The Conversation rappelait il y a quelques mois que 60% de consommateurs étaient prêts à essayer des protéines végétales mais que seulement 26% accepteraient d'expérimenter la consommation d'insectes. S'il est difficile d'identifier avec précision le nombre de consommateurs qui ont adapté leur alimentation à ce type de nourriture, la consommation d'insectes reste pour l'heure infime et n'est pas toujours consciente. On mange surtout de la cochenille quand elle est utilisée comme additif alimentaire pour un colorant rouge d'origine naturelle.

La farine d'insectes va nourrir de plus en plus d'animaux

Et pourtant, un rapport du cabinet d'expertise Research and Market prédit que le marché des insectes comestibles représentera 3,3 milliards de dollars en 2027. Il devrait croître chaque année de 32,7% à cet horizon. Il n'y a aucun paradoxe dans ce pronostic. Les industriels sont en fait appelés à utiliser davantage d'insectes pour nourrir les animaux.

Vous vous souvenez peut-être du poulet nourri aux insectes lancé par Auchan en juin 2020. Aujourd'hui, il n'est plus question seulement d'élever la volaille à l'aide de vers et de grillons mais de donner à manger aussi aux poissons d'élevage. Ce type d'utilisation devrait représenter la plus grande part de ce marché.

Les insectes sont une source de nourriture d'avenir quand ils sont transformés en farine.

D'après le musée de l'alimentation de Vevey en Suisse, Alimentarium, un grillon est composé de 60 à 80% de protéines. Il contient plus de fer que le bœuf et plus de calcium que le lait...

L'aquaculture va doper la demande

Ces projections de croissance sont corrélées à la probable demande en hausse de produits d'aquaculture. En 2050, celle-ci devrait augmenter de 90%, d'après la FAO (Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture). Dans une étude publiée en mars 2015, l'association de consommateurs CLCV évoquait déjà le potentiel d'avenir de la farine d'insectes.

"L’utilisation d’insectes dans l’alimentation de certaines espèces animales notamment en tant qu’aliment pour l’aquaculture et l’élevage de volailles peut sembler naturelle. En effet, les volailles et les poissons sont insectivores. De plus, la majorité des poissons d’élevage sont des prédateurs, ce qui limite les possibilités d’utiliser des protéines végétales pour leur alimentation. Pour produire en masse des insectes destinés à l’alimentation animale, des projets de bioraffineries se développent", indiquait l'organisme.

Aujourd'hui, saumons, truites ou crevettes d'élevage sont surtout nourris à base de farines et d'huiles de poisson. Mais on peut y trouver aussi du blé, du riz, du soja et même de l'huile de palme.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous