RTBFPasser au contenu
Rechercher

La consommation de café au travail, au bar, au resto s'effondre mais bondit à la maison

Fini le petit espresso au coin de la rue le matin, pendant le confinement.
05 août 2020 à 17:01 - mise à jour 05 août 2020 à 17:01Temps de lecture2 min
Par RTBF

Le confinement a bouleversé les habitudes de consommation des buveurs de café. Fini le petit espresso au coin de la rue le matin, après le dîner à la cafétéria ou à la pause autour de la machine avec les collègues. La consommation de café s’est effondrée dans les entreprises et l’Horeca. En même temps, elle est en très forte progression à domicile selon des chiffres parus dans l’Echo.

Le belge boit toujours autant

Pour Nespresso, du groupe Nestlé, l’Horeca et les entreprises sont de gros clients. Leur fermeture aurait pu être une catastrophe, sans compter la fermeture de leurs propres boutiques, 8 en Belgique. "On a perdu 80% de nos ventes hors domicile déplore Oliver Perquy, le CEO en Belgique et au Luxembourg. Les gens étaient à peine au bureau, n’allaient plus au restaurant et en plus il n’y avait plus les trajets entre la maison et le travail, les ventes à emporter ont donc aussi diminué".

Le café est devenu le petit moment plaisir

En revanche, les gens, en télétravail à la maison, ont continué de boire leur café. "Il y a eu un vrai shift. Pendant que nos ventes hors domicile chutaient, on a eu une hausse incroyable de consommation à la maison se réjouit le patron de Nespresso. "Pour certains, seuls à la maison toute la journée, le café est devenu le petit moment plaisir. Je crois qu’il y a des gens qui ont bu plus à la maison qu’ils ne le font au bureau. Moi, personnellement, je suis passé à des plus grandes tasses par exemple. Nos ventes en ligne ont, en tout cas, doublé. Ça a complètement compensé les pertes par ailleurs. Finalement, pour nous, ça n’a donc pas du tout été une catastrophe". Avec les ventes en ligne, ce glissement de la consommation s’accompagne donc d’un glissement des canaux de vente.

Les boutiques fermées, le e-commerce décolle

Nespresso avait déjà un système de vente en ligne bien implanté avant la crise. Avec les fermetures de leurs boutiques physiques et l’augmentation de la consommation des particuliers à domicile, les ventes sur Internet ont donc fortement progressé. Et elles sont toujours aujourd’hui beaucoup plus importantes que ce qu’elles ne l’étaient avant le confinement. "Ça nous fait réfléchir, comme énormément d’autres sociétés, à la manière dont on va travailler demain. Est-ce que le télétravail va devenir la norme ? Ça aura une influence sur la consommation de café. Je pense que le retour à la normale dans l’Horeca va prendre beaucoup de temps et je crois qu’il va rester quelque chose de cette augmentation de la consommation à la maison".

Pendant le confinement, l’affection des ressources humaines de l’entreprise a d’ailleurs suivi le glissement de consommation. Le personnel de vente des boutiques fermées a été réaffecté au e-commerce pour suivre la demande. De quoi laisser entrevoir la reconfiguration du marché de demain.

Articles recommandés pour vous