RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Conversation

La Conversation : Abdel Rahman El Bacha, la sagesse consubstantielle

17 mars 2022 à 11:58Temps de lecture2 min
Par Camille De Rijck

Dans la logique évolutive de l’artiste, on imaginerait un jeune homme échevelé, venu de l’Orient lointain conquérir l’un des concours pour piano les plus réputés et – lentement – éteindre le feu qui brûle au profit d’un feu qui éclaire. Là est la sagesse. Sauf que ce feu des lumières a toujours habité Abdel Rahman El Bacha, enfant génial qui trouvait en son piano son interlocuteur préféré, a traversé le monde et, loin de s’être éteint au fil des ans, a gagné en épaisseur et en radiance.

La Conversation

Abdel Rahman El Bacha, la sagesse consubstantielle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Biographie de l’artiste

Né à Beyrouth en 1958, Abdel Rahman El Bacha arrive très tôt en France, où il se perfectionne dès l’âge de seize ans dans la classe de Pierre Sancan au Conservatoire national supérieur de Paris. Il en sort avec quatre premiers prix (piano, musique de chambre, harmonie et contrepoint)

Depuis l’éclatante révélation de son talent au Concours Reine Élisabeth de Belgique en 1978 qu’il remporte à l’unanimité, et après un temps d’arrêt qu’il consacre à développer son répertoire, il se produit dans les salles les plus prestigieuses d’Europe et du monde. Il joue avec des orchestres tels que le Philharmonique de Berlin, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre national de France, l’Orchestre philharmonique royal et le NHK de Tokyo.

Depuis son premier disque consacré aux premières œuvres de Prokofiev, qui a obtenu le Grand Prix de l’Académie Charles Cros, sa discographie inclut des enregistrements consacrés à Bach, Chopin, Schubert, Schumann, Ravel gravés chez Forlane, Fuga Libera, Triton, Mirare. Parmi ses récents albums : l’intégrale de l’œuvre pour piano de Ravel et les 2 livres du Clavier bien tempéré de J.S. Bach chez Octavia Records, l’intégrale des 32 sonates pour piano de Beethoven chez Mirare. Abdel Rahman El Bacha est également compositeur, ses œuvres sont à présent éditées chez Éditions Delatour. Son disque " Arabesques " - enregistrement de ses compositions pour piano sont parues chez Mirare en 2018.

Abdel Rahman El Bacha possède depuis 1981 la double nationalité franco-libanaise. En 1998, le ministre de la Culture de la République Française lui a décerné le titre de Chevalier des Arts et des Lettres ; en 2002, le président de la République Libanaise lui a remis la Médaille de l’Ordre du mérite, la plus haute décoration de son pays natal ; et en février 2019, l’université internationale de Louvain lui a décerné un doctorat honoris causa.

La playlist

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate "Les Adieux", op. 81a

Franz SCHUBERT
Impromptu D946 n°1

Sergeï PROKOFIEV
Concerto pour piano n°5 – IV.
Orchestre Symphonique de La Monnaie & Kazushi Ono

Wolfgang Amadeus MOZART
Sonate n°17, K.570, II.

Sergeï PROKOFIEV
Concerto pour piano n°2 - II.
Orchestre National de Belgique & Georges Octors

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate "Pathétique" n°18

Frédéric CHOPIN
Mazurka, 7. II.

Ludwig van BEETHOVEN
Sonate n°31 op. 110, III.

Sur le même sujet

La Conversation avec Vincent Dumestre « En musique, c’est un combat de tous les jours que d’essayer de se dépêtrer de l’idée de certitude ou d’abandonner l’étreinte abusive des habitudes »

La Conversation

La Conversation avec le metteur en scène Robert Carsen « Il y a dans notre rapport à l’art, l’idée d’une réconciliation avec le temps »

La Conversation

Articles recommandés pour vous