RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Conversation

La Conversation avec Vincent Dumestre « En musique, c’est un combat de tous les jours que d’essayer de se dépêtrer de l’idée de certitude ou d’abandonner l’étreinte abusive des habitudes »

Vincent Dumestre
16 févr. 2022 à 08:53Temps de lecture3 min
Par Camille De RIjck

Vincent Dumestre fêtait il y a peu les vingt ans du Poème Harmonique.

20 ans de création et d’évolution puisque l’ensemble s’est initialement retrouvé autour de la petite formation d’un continuo et de quelques chanteurs. Les années ont passé, mais pas l’envie de découvrir des œuvres inédites, d’emprunter des chemins de traverse. Le Poème Harmonique, c’est Alice, perdue de l’autre côté du miroir, qui se demande sur quel sentier broussailleux engager ses souliers. Une certitude dans ce périple : ce n’est pas une odyssée, car il n’y a pas de port d’attache, ni d’envie d’arriver quelque part. Le cheminement musical existe par la seule idée de déambuler, dans les fourrées touffues et pléthoriques des bibliothèques, qui débordent de trésors inexplorés. 

La Conversation

Vincent Dumestre : « En musique, c’est un combat de tous les jours que d’essayer de se dépêtrer de l’idée de certitude ou d’abandonner l’étreinte abusive des habitudes. »

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Biographie de Vincent Dumestre

Pour Vincent Dumestre, naître en mai 1968 signifie faire ses premières armes en concert et au disque avec les pionniers qui œuvrèrent à découvrir, comprendre et ranimer ces musiques d’un autre temps. Sorti de l’École du Louvre (histoire de l’art) et de l’École normale de musique de Paris (guitare classique), il se forme au luth, à la guitare baroque et au théorbe avec Hopkinson Smith, Eugène Ferré et Rolf Lislevand. Il intègre un temps le Ricercar Consort, La Grande Écurie & La Chambre du Roy, Hespèrion XX ou La Simphonie du Marais avant de créer Le Poème Harmonique en 1998. Depuis, d’exhumations en reconstitutions, de compositeurs connus en programmes inattendus, il n’a de cesse de proposer de véritables créations, ouvrant les horizons de tout un pan de musique vocale et instrumentale, et lui offrant une large visibilité qui fait référence.

Sur la scène d’opéra, le ton est celui d’une esthétique sonore et visuelle singulière, qui naît de la confrontation de son regard, dans des spectacles de grande envergure, avec celui d’artistes issus de différentes disciplines artistiques : marionnettistes (Mimmo Cuticchio pour Caligula), metteurs en scène (Omar Porras pour la zarzuela baroque Coronis de Sebastián Durón ; Benjamin Lazar pour Egisto, Le Bourgeois gentilhomme – un immense succès public tant en tournée qu’en DVD –, Cadmus et Hermione, Phaéton, donné en 2018 à l’Opéra de Perm en Russie et à l’Opéra Royal de Versailles) chorégraphes (Julien Lubeck et Cécile Roussat pour Le Carnaval baroque et Didon et Énée), circassiens (Mathurin Bolze pour le concert-performance Élévations)… Vincent Dumestre est tout autant inspiré pour éclairer le répertoire sacré (Monteverdi, Cavalieri, Lalande, Couperin, Clérambault…) ou la musique de chambre (Briceno, Belli, Tessier…), pour laquelle il troque sa baguette contre le luth, le théorbe ou la guitare.

S’il est sollicité dans tous les hauts lieux internationaux de la musique baroque – avec Le Poème Harmonique, auquel il associe, selon les projets, les chœurs Aedes, Accentus et Les Cris de Paris, les ensembles musicAeterna, Musica Florea, Arte Suonatori, l’Orchestre régional de Normandie, Capella Cracoviensis et Orkiestra Historyczna –, Vincent Dumestre développe aussi une partie de son activité en Normandie, région de résidence de son ensemble (programmation des Saisons Baroques de la Chapelle Corneille, direction du Concours International de Musique Baroque de Normandie, l’École Harmonique, orchestre d’enfants à l’école en partenariat avec le projet Démos de la Philharmonie de Paris). Depuis quatre ans, il assure également la direction artistique du Festival de musique baroque du Jura, et s’est vu confier la saison 2017 du festival Misteria Paschalia à Cracovie.

Une trentaine d’enregistrements, disques et DVD, édités sous le label Alpha Classics dont il est l’artiste de la première heure, et sous le label Château de Versailles Spectacles, témoignent de son compagnonnage fécond avec Le Poème Harmonique dans les domaines de la musique savante comme populaire (Aux marches du palais, Plaisir d’amour), française (Lully, Clérambault, Charpentier, Lalande, Couperin, Boesset), italienne (Monteverdi, Pergolèse, Caccini, Allegri, Castaldi), espagnole (Briceño) ou anglaise (Purcell, Clarke), profane comme sacrée.

Vincent Dumestre est Officier de l’ordre des Arts et des Lettres et chevalier de l’Ordre national du Mérite.

La playlist de La Conversation

Henry PURCELL
The Queen’s Funeral March Sounded Before her Chariot
Le Poème Harmonique - Alpha

Antoine BOËSSET
Frescos ayres del prado
Claire Lefilliâtre & Le Poème Harmonique - Alpha

Gregorio ALLEGRI
Miserere - Quoniam si voluisses sacrificium
Le Poème Harmonique - Alpha

Jean BOYER
Airs à quatre parties, Livre I: Que feray-je?
Claire Lefilliâtre & Le Poème Harmonique - Alpha

Sur le même sujet

La Conversation : Abdel Rahman El Bacha, la sagesse consubstantielle

La Conversation

Articles recommandés pour vous