"La crise sanitaire a augmenté le risque de tomber dans le travail forcé"

Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage

© © Tous droits réservés

02 déc. 2020 à 18:05Temps de lecture1 min
Par Catherine Tonero

C'est aujourd'hui la journée internationale pour l'abolition de l'esclavage. Une réalité tristement actuelle. Selon l'Organisation Internationale du Travail, l'esclavage moderne, au sens large, fait plus de 40 millions de victimes dans le monde. En Belgique, on les estime à 23 000, au moins. Travail domestique, construction, agriculture, exploitation sexuelle, économique, mariage forcé... Il y a derrière l'esclavage moderne plusieurs réalités, malheureusement exacerbées par la crise sanitaire. Comment y mettre fin? C'est le débat de ce mercredi dans CQFD, avec Lieve Verboven, directrice du bureau de l'OIT pour l'Union Européenne, et Sarah De Hovre, diretrice de l'asbl PAG-ASA.

Sur le même sujet

Xinjiang : un comité de l'Office International du Travail exprime une "profonde inquiétude" concernant le travail forcé

Monde

Articles recommandés pour vous