Diables Rouges

La débâcle des Diables, Martínez, lui, prépare le mondial !

C’était évidemment la soupe à la grimace lors de la conférence de presse d’après match du côté des Diables. Roberto Martínez et Jan Vertonghen ont tenté de trouver des explications à ce revers cinglant. Le premier en match officiel à domicile depuis 2010 et un revers face à la puissante Allemagne (0/1). Mais cette fois les chiffres font mal.

Martinez : "Aujourd’hui on préparait la Coupe du Monde. Ne l’oublions pas. Nous avons encore 17 jours ensemble pour préparer ce rendez-vous. En juin et puis en septembre. Aujourd’hui, pendant 20 minutes nous avons fait de belles choses. Trop de joueurs n’étaient pas au niveau. On veut construire sur les quatre matches de juin. On s’est créé des occasions mais on en a concédé de trop. Il y a beaucoup de choses que l’on a vues et qu’il faut améliorer mais j’ai reçu beaucoup d’informations pour continuer à bâtir en vue du mondial. Par moments on a laissé trop d’espace c’est clair. Notre rôle est que les joueurs soient prêts pour le mondial."

Les inquiétudes autour de Romelu Lukaku sont bien réelles : "Sans Lukaku on voit qu’il faut trouver d’autres solutions. Trossard a bien rempli ce rôle. Onana a eu du temps. J’ai essayé des choses au milieu mais tout n’a pas fonctionné comme on l’aurait voulu. Pour Lukaku sa blessure n’a pas l’air top. Il faut attendre 48h puis un scanner pour savoir s’il restera impliqué dans la suite du camp. Concernant Hazard je suis content. Il a joué 45 minutes sans douleur en paraissant libre dans son jeu, dans sa tête. Il est en forme. C’est très encourageant."

Vertonghen : "On a bien débuté pendant 20 minutes mais Lukaku tombe et les Pays Bas ont pu alors échapper à notre pression. Et ils ont pris le dessus. Il y a plusieurs points qui expliquent la défaite. Pas un seul. On a eu quelques occasions après le 0-2 mais le troisième but nous a fait très mal. Cette campagne ne démarre pas bien mais nous devons nous reprendre. Les Pays Bas c’est le top européen aussi. Heureusement on a trois matchs pour se reprendre."

Enfin la parole au vainqueur avec Louis Van Gaal : "On s’adapte toujours à l’adversaire et je me suis aussi adapté à l’équipe belge. Avec ce milieu de terrain que nous avons constitué et qui nous a permis de gagner le match aujourd’hui."

Sur le même sujet

Youri Tielemans : "Ma saison dernière a été meilleure que celle-ci"

Football

Articles recommandés pour vous