RTBFPasser au contenu
Rechercher

Actualités locales

La déclaration de politique communale de Verviers fort critiquée par l'opposition

22 févr. 2022 à 00:45Temps de lecture1 min
Par Belga

Le collège communal de Verviers a présenté lundi au conseil communal sa déclaration de politique communale, pour cette fin de mandature. Bien que la DPC ait été adoptée à 27 voix contre 8, l'opposition s'est montrée virulente sur son contenu.

Le texte, qui se veut une sorte de feuille de route des actions à mener, et qui s'articule autour de grands axes que sont la lutte contre la pauvreté, l'adaptation aux catastrophes naturelles, ainsi que la participation citoyenne, a en effet été très mal accueilli par les groupes Ecolo et PTB, qui ont voté contre.

De manière générale, les deux partis ont critiqué l'important laps de temps qui s'est écoulé entre l'instauration de la nouvelle majorité au mois de juillet et la présentation de la nouvelle déclaration de politique communale.

"Cela fait maintenant huit mois que nous attendons cette déclaration, le Covid et les inondations ne peuvent pas tout excuser", a ainsi déclaré Hajib El Hajjaji, conseiller communal Ecolo. "Cette déclaration vient trop tard, six mois après le délai légal et présente trop d'incertitudes", a-t-il encore ajouté. Les Verts auraient voulu d'une majorité plus soudée, en témoigne la récente affaire Breuwer, unie autour d'un projet fédérateur et clair. "Vous vous êtes juste acquittés d'une formalité", a conclu le chef de groupe à l'adresse de la majorité.

Làszlò Schonbrodt, pour le PTB, a qualifié la déclaration de "minable": "Huit mois pour écrire cela, je ne comprends pas, c'est vraiment le degré zéro de la vision politique d'une ville, notamment en matière de lutte contre la pauvreté."

Face à ces critiques, la bourgmestre, Muriel Targnion, a répondu qu'il s'agissait d'une "opposition caricaturale à la limite de l'insulte", et a choisi de ne pas argumenter davantage, clôturant le débat.

Articles recommandés pour vous