Diables Rouges

La défense des Diables Rouges inquiète toujours : "La succession de Kompany et Vermaelen est compliquée"

26 sept. 2022 à 16:00Temps de lecture2 min
Par Alaric Dantine

À l’occasion du Facebook Live de ce lundi, Benjamin Deceuninck recevait Lancelot Meulewaeter et Frank Peterkenne pour parler des deux derniers matches joués par les Diables rouges face au pays de Galles et aux Pays-Bas. Ils sont entre-autres revenus sur un secteur qui inquiète bon nombre de supporters : la défense.

Alors que la Belgique devait réaliser un véritable exploit pour accéder au Final 4 de Nations League, certains joueurs espéraient sans doute recevoir leur chance. Notamment dans une arrière-garde à trois qui peine à se trouver un second souffle. Tandis que certains rongent leur frein depuis plusieurs mois voire années, c’est le dernier arrivé, Zeno Debast, qui a joui de la confiance de Roberto Martinez. Un choix qui pose question auprès de nos journalistes. "J’espère juste que Roberto Martinez a bien communiqué dans son groupe. J’étais par exemple déçu de voir un Dendoncker en tribunes or qu’il reste le dernier test concluant de notre défense, appuie notre collègue RTBF Sport, Frank Peterkenne. Je serais aussi curieux d’entendre Debast aujourd’hui. N’était-ce pas un cadeau empoisonné ? "

Un avis que rejoint Benjamin Deceuninck. "Ce qui me plaît chez lui à Anderlecht, c’est son audace, sa qualité de relance. C’est là-dessus que je suis resté déçu de ses deux prestations. Il a peiné dans le jeu aérien mais il y a surtout eu trop peu de prise d’initiative" pointe le présentateur de la Tribune.

Aligné aux côtés d’Alderweireld et Vertonghen, Debast composait donc une défense 100% Pro League avec ses deux coéquipiers. Un trio défensif que Lancelot Meulewaeter voit mal être aligné en début de Coupe de Monde. "J’imagine bien les deux de Pro League mais plutôt accompagnés de Dendoncker. Il était la vraie réussite du rassemblement du mois de juin" justifie notre collègue RTBF Sport.

Et si tout le système défensif est uniquement jugé sur la défense à trois. La stabilité pourrait bien venir d’ailleurs. "N’oublions pas que nous avons perdu Kompany et Vermaelen, c’est compliqué comme succession. Ce système de jeu avec trois défenseurs n’aide pas à leur trouver des remplaçants. On doit trouver un équilibre plus haut sur le terrain. Je pense que les titularisations de Castagne et Meunier sur les flancs peuvent être importantes" souligne Frank Peterkenne.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous