La démence en hausse dans les prochaines années : l’éducation et un style de vie sain sont deux facteurs pour l’éviter

Un style de vie sain peut aider à éviter la démence.

© Getty images

07 janv. 2022 à 09:50Temps de lecture1 min
Par Marie-Laure Mathot avec Michel Lagase

Le nombre de Belges victimes de démence devrait croître de 73% d’ici 2050. C’est ce qui ressort d’une étude du magazine médical The Lancet. Au niveau mondial, c’est une hausse de 300% des cas qui est prévue.

Pour l’instant 57 millions de personnes souffrent de démence dans le monde. En Belgique, 190.477 personnes luttent contre cette maladie. Une augmentation due notamment au vieillissement de la population mais pas seulement.

Le style de vie joue aussi un rôle important. Le tabac, l’obésité et le diabète sont aussi des facteurs.

Plus étonnant encore, le quatrième facteur de risque est le manque d’éducation. Il engendre certains comportements néfastes pour la santé mais aurait aussi des conséquences sur le patrimoine cognitif. Autrement dit, le cerveau serait moins "armé" pour lutter contre la démence, selon les spécialistes.

Les chiffres de la démence varient fortement selon les pays. Ainsi, le Japon devrait connaître la progression la moins forte des cas de démence. Le vieillissement y est pourtant très important mais le style de vie et l’excellent niveau de scolarité dament le pion à la maladie.

Reportage du 30 juillet dernier :

Santé mentale : meilleure prise en charge

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Une durée du sommeil allongée est associée à un risque plus élevé de démence

Santé & Bien-être

Comment aider un(e) proche qui n’est plus capable de prendre des décisions sur sa propre santé ?

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous