RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

La dépollution de l'ancienne centrale des Awirs à Flémalle est terminée

25 mai 2022 à 13:04Temps de lecture1 min
Par Belga (avec M. Giot)

Après trois mois de chantier, de janvier à avril, la dépollution du site de l'ancien parc à charbon de la centrale électrique des Awirs à Flémalle, actuellement déconstruite par Engie, a été achevée, a annoncé mercredi la société Envisan, spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets minéraux et concessionnaire du Port autonome de Liège.

 

Martial Giot

Sur les trois mois qu'a duré le chantier, 120.000 tonnes de terre ont été retirées de l'ancien parc à charbon pour être dépolluées dans le centre de traitement installé dans le port de l'Île Monsin à Liège et 100.000 tonnes de terres propres ont été ramenées sur site, après nivellement du terrain. Ce chantier visait à préparer le terrain pour la construction de la nouvelle centrale turbine gaz vapeur du groupe Engie, censée contribuer à sécuriser l'approvisionnement en l'électricité de la Belgique. L'ensemble des opérations a été réalisé par voie d'eau grâce à quatre bateaux fonctionnant en synchronisation, "ce qui représente une économie de près de 8.500 voyages de camions de type semi-remorque sur nos routes et une économie de C02 de 750 tonnes", ont précisé Raf Anné, directeur de projet pour Engie et Dimitri Descamps, directeur commercial d'Envisan.

Martial Giot

Les terres traitées présentaient des contaminations aux métaux lourds, huiles minérales et hydrocarbures, issues de l'activité industrielle passée du site. Une unité de lavage physico-chimique est utilisée afin de recycler les sols contaminés en matériaux de construction secondaires. D'une capacité de traitement de 70 tonnes par heure, cette unité permet de réduire significativement la teneur en polluants.

Le procédé de traitement génère également des granulats lavés à haute valeur ajoutée: un sable et une fraction plus grossière, tous deux lavés. Ainsi, 1.000 tonnes de terres contaminées génèrent 700 tonnes de granulats lavés, destinés localement au secteur de la construction. La boue générée est elle évacuée en centre d'enfouissement.

Articles recommandés pour vous