RTBFPasser au contenu
Rechercher

Langue française

La diffusion de chanson française

10 janv. 2022 à 09:35Temps de lecture3 min
Par le service médiation

Vous réagissez parfois à propos de la place donnée sur les radios de la RTBF à la chanson française…

  • Eric : " Pourquoi n’y a plus de chanson française sur cette chaine des années 60 ? "

  • Gilbert : " Il m'avait été dit que que vous respectiez la répartition musicale à égalité entre chansons françaises et Anglo-Américaines. Force est de constater que lorsque j'écoute Matin Première entre 7 et 9h, je n'ai entendu aucune chanson française. "

  • Patrick : " Le F de votre sigle devrait être remplacé par un A dans la mesure où les 2/3 de votre programmation musicale est anglo-saxonne. En agissant ainsi, il me semble que vous ne remplissez pas votre mission de service public dans la mesure où vous vous faites les chantres d'une culture qui n'est pas la nôtre ".

  • Daniel : " Pourriez-vous demander aux coachs de the Voice de faire chanter en français. On en a ras-le-bol d’entendre 90% de chanson en anglais. "

  •  Gilbert : " Où sont passés nos artistes francophones bruxellois et wallons. Qu'ont-ils tous ou presque à chanter en anglais. Notre jeunesse est nulle dans la connaissance des langues étrangères et nos artistes (sic) se mêlent de chanter en anglais. "

  • Michel : " Est-ce qu’on ne pourrait pas déroger aux règles aussi pour avoir un peu plus de chansons françaises... Il y a énormément de talents en francophonie qui ne demanderaient pas mieux que leurs titres soient promotionnés. "

En matière de musique, la RTBF a une double mission :

  1. Ouvrir le public aux différents genres musicaux, quelle que soit l’origine ou la langue
  2. Valoriser les artistes belges, les artistes belges francophones et les artistes francophones et faire découvrir de nouveaux talents

Quelle place laissons-nous à la chanson française ? Cela diffère des formats de chaque radio, de la langue choisie par les artistes pour s’exprimer et des quotas demandés par le contrat de gestion de la RTBF.

Les formats de chaque radio   

Les radios de la RTBF valorisent tous les genres musicaux. Musiq’3 met en valeur la musique classique, Classic 21 est la radio de la musique pop et rock des années 60 à nos jours, Tipik a une programmation électro-pop plus actuelle. Celle de Tarmac est centrée sur le rap et le hip hop. Jam. s’intéresse aux musiques alternatives. La Première et VivaCité, radios d’information, ont une programmation musicale plus large et variée. 

Le format de chaque radio influence sa programmation musicale. Elle-même construit l’identité de la chaîne. Un auditeur aime Classic 21 parce qu’il aime la musique qu’elle diffuse. Et Classic 21 diffuse de la musique rock et pop des années 60 à nos jours, parce qu’elle veut s’adresser à ceux qui aiment cette musique. La diffusion de chanson française dépend d’abord du format de la chaîne.

Dans les missions que la RTBF a donné à Tipik, il y a la découverte de nouveaux talents, avec une attention particulière aux talents belges francophones. Les mettre en valeur ne signifie pas nécessairement promouvoir la chanson française…  

La langue d’expression des artistes

Certains styles musicaux sont imprégnés de la langue anglaise, même si les artistes sont francophones, Belges ou non. C’est le cas du rock par exemple, de la pop ou de l’électro. Girls in Hawaï, Mustii, Hooverphonic, Alice on the roaf, Henri PFR, Lost Fréquencies, Puggy, Loïc Nottet… Ces artistes sont belges, pour la majorité francophones. Les paroles de leurs chansons ou de leur musique sont très souvent anglaises. Promouvoir et mettre en valeurs des artistes belges, francophones signifie donc aussi diffuser de la chanson anglaise. A côté des musiques d’autres artistes belges francophones qui s’expriment plutôt en français : Stromae, Angèle, Maurane, Pierre Rapsat, Philippe Lafontaine, Adamo, Le grand Jojo, Suarez…   

Les quotas du contrat de gestion

Le contrat de gestion de la RTBF impose un quota de chanson française pour les différentes chaînes radio de la RTBF (voir article 25.5-b). VivaCité par exemple doit diffuser 40 % de chanson française sur la totalité des musiques qu’elle programme. Le quota diminue de moitié pour Classic 21 et Tarmac, il est de 10% pour Tipik, en raison de la prépondérance de l’anglais dans les genres que ces trois radios diffusent.  

La Première quant à elle, doit diffuser 45 % de musiques en langue française.

Ces quotas sont respectés par la RTBF mais le calcul se fait sur la globalité d’une grille de programmation et est validé par le Conseil Supérieur de l’audiovisuel sur base de la moyenne annuelle de diffusion. Sur La Première, des tranches horaires sont spécialement dédiées à la chanson française. C’est le cas de " Sacré français ", ou de " Au clair de la une ", présentés par Alexandra Vassen. Il peut ainsi arriver que dans certaines tranches de la journée, aucune chanson française ne soit diffusée. Mais sur l’ensemble de la programmation le quota des 45% est bien atteint.

Ce calcul de la moyenne est également d’application en télévision. Les émissions de variétés mettent en valeur les talents belges, accomplis ou en devenir (The Voice). Certains soir, les candidats du concours The Voice chantent tous ou presque en anglais. Le quota de chanson française est mesuré sur l’ensemble des soirées de l’émission The Voice, pour atteindre un volume de 35%.  

Articles recommandés pour vous