Football

La direction d’Anderlecht "au premier plan" après le départ de "son paratonnerre" Kompany

Wouter Vandenhaute et Peter Verbeke vont devoir se creuser les méninges pour trouver un successeur.

Une fois l’officialisation du départ de Vincent Kompany digérée, les supporters d’Anderlecht se demandent qui sera son successeur. Critiqués par moments, les dirigeants bruxellois vont devoir se questionner sur la suite du projet pour désigner le candidat idéal. 

Toutes les infos sur le départ de Vincent Kompany

Ce départ officialisé de Vincent Kompany sonne comme un retour à la case départ pour Anderlecht et son projet. Est-ce que des vestiges pourraient éventuellement servir dans la reconstruction ? Notre consultant foot, Nordin Jbari, n’en est pas certain : "Il faut tout recommencer car lui-même, à cause de la direction, devait tout recommencer chaque saison. Même quand il était là, il devait quand même reconstruire son équipe chaque année." Les dirigeants anderlechtois vont désormais être sous le feu des projecteurs pour désigner un remplaçant : "N’oublions pas que la direction va enfin être au premier plan car c’était son paratonnerre. On va reparler des erreurs de Coucke et de Verbeke, on va analyser plus les transferts. Ce sera plus compliqué à présent, à moins qu’ils ne prennent un gros nom."

Après avoir fait le bilan des années Kompany, il sera également temps de faire une autoévaluation pour le début de mandat de Verbeke et Vandenhaute. Les dirigeants bruxellois vont devoir se questionner sur la direction du projet selon Alex Teklak, consultant foot : "Qu’est-ce que les dirigeants attendaient de Kompany ? Qu’espéraient-ils au niveau des résultats ? Quel visage donner à l’équipe ? Si l’idée est de faire jouer beaucoup de jeunes de Neerpede, c’est très bien mais il faut en accepter les défauts et les faiblesses de cette philosophie-là. Que veulent-ils concernant le centre de formation ? Ce sont des questions auxquelles ils doivent répondre ? Maintenant, il faut savoir ce qu’ils veulent."

Bien sûr, tout n’est pas à jeter pour la direction. Cette dernière est en place depuis quelques mois seulement. Ils sont victimes de certaines erreurs de jeunesse : "Les dirigeants en place à Anderlecht sont aussi jeunes dans leur métier respectif. Ce n’est pas la même chose que diriger Waasland-Beveren ou même La Gantoise. À ce niveau-là, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi une découverte du métier de diriger un club comme Anderlecht avec ses impositions, ses supporters, ses obligations etc."

 

Qui sera le successeur de Vince The Prince ?

Après les critiques sur la gestion des dirigeants anderlechtois, les rumeurs sur le successeur de Kompany vont aller bon train sur les réseaux sociaux. Pas besoin d’aller très loin pour trouver le futur coach du Sporting d’Anderlecht selon Nordin Jbari : "Personnellement, je miserai sur Felice Mazzu. Il connaît bien Bruxelles à présent et il a prouvé avec l’Union qu’il pouvait faire quelque chose de grand. Il connaît très bien le club, il joue vers l’avant." En effet, une critique qui revient souvent de la bouche des supporters envers l’entraîneur belgo-italien, c’est son jeu défensif basé sur des contre-attaques. Une accusation trompeuse selon notre consultant : "Malgré ce qu’on dit sur lui et son profil soi-disant défensif, il a osé jouer toute la saison avec ses deux attaquants alors que l’Antwerp n’a pas osé le faire avec Frey et Samatta. Mazzu n’a pas non plus de problèmes avec les jeunes, au contraire."

Le challenge de trouver un remplaçant digne de son prédécesseur s’annonce immense pour les dirigeants bruxellois. Malgré tout et comme souvent placardé sur les réseaux sociaux mauves : Trust the Process.

Sur le même sujet

Vincent Kompany signe à Burnley, en Championship

Football

Mazzu se rapproche d’Anderlecht, Geraerts pressenti pour le remplacer à l’Union

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous