Exposition - Accueil

"La fenêtre ouverte", une toile surréaliste de Picasso, est aux enchères

"La fenêtre ouverte" (1929) appartient à une série de toiles d’ateliers que Picasso a initiée en 1926.

© Photographie Courtesy of Christie’s

25 janv. 2022 à 08:59Temps de lecture2 min
Par AFP

Christie’s espère profiter de l’engouement des collectionneurs pour Picasso lors de sa prochaine vente du soir "The Art of surreal". Elle mettra en vedette "La fenêtre ouverte", une toile du maître espagnol restée dans la même collection privée depuis un demi-siècle.

"La fenêtre ouverte" a été réalisée en 1929, lors de la période surréaliste de Pablo Picasso. Le peintre espagnol n’a jamais été un artiste surréaliste au sens strict, même s’il a entretenu une relation étroite avec ce mouvement artistique. Au premier plan du tableau en vente chez Christie’s se dressent deux figures très abstraites, dont l’une représente la maîtresse et muse de Picasso, Marie-Thérèse Walter.

"Cette peinture puissante aux couleurs explosives, réalisée à l’apogée de la période surréaliste de Picasso et deux ans après le début de son histoire d’amour clandestine avec Marie-Thérèse, représente une fusion brillante des différentes passions et inspirations qui définissaient la vie de l’artiste à la fin des années 1920. Se délectant de la nature secrète de leur romance, Picasso n’a pu s’empêcher d’inclure la présence de sa maîtresse sous la forme du buste en plâtre de ce tableau", a déclaré Olivier Camu, maître d’œuvre des ventes surréalistes chez Christie’s, dans un communiqué.

Le tableau en vedette chez Christie’s appartient à une série de toiles d’ateliers que Picasso a initiée en 1926. Certaines œuvres de cet ensemble sont conservées dans des musées tels que le Museum of Modern Art à New York et le Centre Pompidou à Paris.

"La fenêtre ouverte" sera proposée aux enchères pour la première fois le 1er mars prochain, lors de la vente du soir "The Art of Surreal". Elle est estimée entre 14 millions et 24 millions de livres (entre 17 et 29 millions d’euros). Ce montant est nettement inférieur aux 179,4 millions de dollars auxquels a été adjugé "Les femmes d’Alger (Version 'O')" en 2015 chez Christie’s à New York.

Jussi Pylkkanen, président de Christies, se tient près du tableau de Picasso "Femmes d’Alger (Version O)", le tableau le plus cher du monde après avoir atteint 179,4 millions de dollars à la maison de vente aux enchères Christie’s, à New York, aux États-U
Jussi Pylkkanen, président de Christies, se tient près du tableau de Picasso "Femmes d’Alger (Version O)", le tableau le plus cher du monde après avoir atteint 179,4 millions de dollars à la maison de vente aux enchères Christie’s, à New York, aux États-U Getty Images – Anadolu Agency/ Selcuk Acar

Pandémie ou non, le marché de Picasso ne connaît pas la crise. L’une de ses toiles, "Femme assise près d’une fenêtre (Marie-Thérèse)", est la seule à avoir franchi le seuil hautement symbolique des 100 millions de dollars en 2021. Elle est passée sous le marteau à 103,4 millions de dollars lors d’une vente organisée en mai par Christie’s à New York, soit quasiment le double de son estimation initiale.

Sur le même sujet

Picasso & Abstraction, à découvrir aux Musées Royaux des Beaux-Arts à Bruxelles

L'info culturelle

"Le Violon d’Ingres" de Man Ray bientôt aux enchères

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous