Economie

La firme italienne Dolce & Gabbana bannit à son tour la fourrure animale

Action de PETA devant un magasin de Dolce & Gabbana à Hong Kong en 2012

© © Tous droits réservés

01 févr. 2022 à 11:57Temps de lecture1 min
Par Belga

A l’instar de nombreuses marques de luxe, la griffe italienne Dolce & Gabbana a annoncé mardi renoncer à son tour à l’utilisation de la fourrure animale dans toutes ses collections dès cette année.

"Dolce & Gabbana travaille à un avenir plus durable qui ne peut envisager l’utilisation de la fourrure animale", a commenté Fedele Usai, responsable du marketing du groupe, cité dans un communiqué.

Afin de "préserver le travail et le professionnalisme des maîtres fourreurs", Dolce & Gabbana "continuera à collaborer avec eux" afin de créer des "vêtements et accessoires en fourrure écologique, en utilisant matériaux recyclés et recyclables".

Ces dernières années, les grandes maisons italiennes Prada, Armani, Gucci, Versace, Furla et Valentino ont banni de leurs collections la fourrure animale. Moncler l’a annoncé à son tour mardi dernier.

Des maisons de haute couture françaises comme Chanel et Jean-Paul Gaultier, la britannique Burberry ou encore les griffes américaines Donna Karan, DKNY et Michael Kors se sont également détournées de la fourrure.

Le groupe français Kering dirigé par François-Henri Pinault a annoncé en septembre que toutes ses marques abandonnaient désormais l’utilisation de la fourrure.

Dernièrement des marques comme Armani, après avoir abandonné la fourrure, ont annoncé renoncer aussi à l’angora.

 

Extrat de Vews 2017:

Gucci arrête d'utiliser la fourrure animale

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Magazine de mode ELLE : la fourrure exclue de toutes ses publications

Après la fourrure animale, la maison Armani renonce à la laine angora

Articles recommandés pour vous