RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

La FN développe le pistolet qui n’éborgnera plus les gilets jaunes

Sur le stand de la Fabrique Nationale au salon Eurosatory, le concept FN306 séduit

C’est un concept, et rien ne dit qu’il va être produit industriellement un jour, mais il séduit les visiteurs du salon de la défense et de la sécurité, qui se tient actuellement à Villepinte, dans la banlieue parisienne. Et pour cause : il pourrait révolutionner les pratiques parfois brutales de maintien de l’ordre.

C’est le FN306. C’est un pistolet qui tire des projectiles en caoutchouc, c’est donc une arme non létale, qui n’est pas destinée à tuer mais à neutraliser. Une large gamme de ce type de matériel existe déjà, mais jusqu’ici, s’il ne donne pas la mort, il peut très sérieusement blesser. Les gilets jaunes en savent quelque chose, eux qui, dans l’hexagone, comptent plusieurs éborgnés parmi leurs rangs.

Les ingénieurs herstaliens ont ajouté un dispositif de reconnaissance de cible. En l’occurrence, dès que la forme d’un visage apparaît dans le viseur électronique, une lampe rouge s’allume pour prévenir le tireur qu’il risque d’atteindre une zone de lésions irréversibles. Et s’il appuie quand même sur la gâchette, l’arme se bloque. Il reste encore quelques améliorations à apporter, avant de penser à une production industrielle. Mais les récentes échauffourées à l’occasion de la finale de la ligue des champions dans la capitale française, montrent que le FN306 pourrait trouver dans les prochains jeux olympiques d’été une belle opportunité commerciale.

François Legras, responsable du développement FN

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous