RTBFPasser au contenu
Rechercher

Bientôt à table

La folle épopée du granola

12 avr. 2021 à 05:18 - mise à jour 12 avr. 2021 à 05:21Temps de lecture2 min
Par Sophie Moens
Loading...

Des céréales, des oléagineux, des fruits secs… Le combo du granola parfait ! Une préparation popularisée par la communauté hippie aux USA et devenue en quelques décennies un incontournable du petit-déjeuner ! "Bientôt à Table !" levait le voile sur cette préparation devenue iconique !

Alors, laissons de côté les céréales très transformées.  De fait ces produits ne sont que d'improbables bouillies de céréales, de sucres et souvent des nutriments ajoutés moulés en forme et cuits… Donc tournons-nous vers les céréales où l’on reconnaît encore vaguement le produit composé, souvent d’avoine.

Granola, de quoi parle-t-on ?

"Granola, expliquait Carlo De Pascale, ça nous vient du monde anglo-saxon. Le granola est né deux fois, une première fois au XIX, une deuxième fois dans les années 60 comme une contre-culture des céréales trop sucrées." C’est la communauté hippie aux USA qui popularisera le mélange.

La première naissance du granola, c’est un médecin américain, végétarien, à la tête d’un sanatorium, le Dr James Caleb Jackson qui pensait que la santé se nichait dans l’estomac… Il invente alors le granUla.

"Son granula c’est un peu de l’avoine cuit deux fois, faut le tremper dans du lait une nuit pour que ce soit mangeable, bref, pas top."

En plus, il se fait piquer l’idée par un autre médecin végétarien maniaque de l’hygiène et de l’ascétisme, le Docteur Kellog… "Kellogg appelle ça, précise le chroniqueur, granOla, sauf que commercialement le succès ne viendra pas du granola mais… des corn-flakes !" Exit donc le granOla-granUla, et vive le tourteau pour bétail adapté aux humains, les désormais célèbres " céréales petit-déjeuner " dont le succès ne se dément pas. 

A la décharge, peu fréquente, du Dr John Kellog, c’est son frère qui fera faire fortune aux corn-flakes. En y ajoutant du sucre alors que John était anti-sucre et à fond pour les oléagineux, et les aliments fades.

Le Granola a donc connu une deuxième naissance dans les années 60 comme un contre-pouvoir aux céréales petit-déjeuner trop sucrées. "Le prosélyte de l’époque, le nouveau docteur Kellog, s’appelle Layton Gentry (connu comme Johnny Granola Seed). Mais l’industrie repasse les plats, rajoute du gras et du sucre."

Un article du journal "Le Monde" de 2017 rappelait d'ailleurs très justement que le granola donne souvent bonne conscience inutilement, c’est souvent trop sucré et trop riche. 

Un petit mot sur le muesli?  C’est aussi un médecin végétarien, le docteur suisse, Bircher qui imaginera ce mélange. " Aussi un GO de sanatorium, ironise Carlo. Décidément toutes ces nourritures un peu tristes ont été inventées par de vrais rigolos." On est en Suisse, et dans les années 20 et il y a de l’avoine, mais surtout, de la pomme crue !

"Donc, côté granola et muesli, conclu Carlo, faites particulièrement attention aux sucres, et aux graisses ajoutées!  On fait confiance aux fruits secs en revanche, car dès qu’il y a des fruits secs, il y a certes pas mal de graisses, mais des bonnes (mais ce sont des calories quand même !)".

 

Recette du muesli du Docteur Bircher
Par personne :
1 càs de flocons d’avoine mis à tremper la veille dans un peu d’eau (juste les recouvrir de liquide).
1 càs de lait concentré sucré
Le jus d’un demi-citron
200 gr de pommes râpées
1 càc de noix moulues (ou noisettes ou amandes)
Mélangez, et c’est tout.

En fait ça a l’air pas si mal que ça, sauf cette horreur de lait concentré sucré !

Sur le même sujet

Le miel en cuisine, toutes les audaces sont permises

Bientôt à table

[RECETTES] Cuisinez avec le miel de printemps

Tendances Première

Articles recommandés pour vous